PARTAGER

Vainqueur de Jordan, Oumar Kane alias Reug Reug défie Sa Thiès et rejette Gris 2 en jetant une pierre dans son jardin. Trouvé hier chez lui à «Thiaroye sur mer», le champion de la Cedeao et capitaine de l’Equipe du Sénégal revient sur sa victoire face à l’ancien pensionnaire de Tay Singher.

Comment jugez-vous votre combat victorieux contre Jordan ?
Ce n’était pas un combat difficile, je dirais que c’était facile pour moi. Parce que je suis jeune et je me défonce aux entraînements. Jordan n’était pas lourd pour moi. Lorsque l’arbitre a mis fin à notre premier accrochage, il  s’était essoufflé et avait même jeté par terre son protège-dent. Alors que moi, c’est comme si je n’avais fourni aucun effort.

Pourtant, vous avez un peu peiné avant de le battre ?
Jordan a retardé l’échéance. S’il n’avait pas opté pour la défensive, je l’aurais battu plus tôt. Donc, je n’étais nullement peiné pour venir à bout de mon adversaire. Jordan ne faisait que reculer à chaque fois que j’entreprenais une action. Pour revenir sur le combat, il faut comprendre qu’après notre deuxième accrochage, je l’ai d’abord plaqué avant de le projeter à terre. Il s’agit de la 11ème victoire de ma jeune carrière que j’ai entamée en 2013. Je n’ai connu que deux combats sans verdict et je continue mon chemin. Par la grâce de Dieu, je n’ai pas encore connu de défaite. Et j’espère que cela va continuer jusqu’à la fin de ma carrière. J‘ai battu des lutteurs comme Pape Yékini, Pape Yaraakh, Bébé Saloum, Brise de Mer, Boy Niang 2.

Quel impact cette victoire aura sur votre futur dans l’arène ?
C’est une victoire qui m’offre l’opportunité de croiser certains lutteurs confirmés de l’arène. On ne m’a pas encore donné l’occasion de livrer un combat avec un lutteur de mon niveau.

Comme qui par exemple ?
Il y a Sa Thiès. Ce dernier est venu à bout de Jordan. J‘en ai fait autant hier (avant-hier). Rien ne doit s’opposer à notre confrontation. Si on me donne une avance, je l’encaisse tout de suite.

Sa Thiès semble plutôt être intéressé par ceux qui se trouvent au sommet de la hiérarchie. N’est-ce pas une perte de temps ?
Sa Thiès a battu Ness et Siteu. Je peux me prévaloir d’un palmarès élogieux pour prétendre le croiser. Je n’ai pas de défaite alors qu’il en a enregistré. Les lutteurs s’évitent trop. Lorsque j’avais reçu ma licence, il m’a dit qu’il n’allait jamais s’opposer à ce que je croise Balla Gaye 2. Il n’est pas le seul. J’ai les qualités pour affronter tous ces lutteurs.

N’est-il pas plus indiqué pour vous de croiser Gris 2 ?
Je ne vais pas lutter avec Gris 2. Parce qu’il ne m‘arrive pas à la cheville. J‘ai battu Pakala à trois reprises en lutte simple. Lui, il est incapable de le battre. Donc, je ne trouve pas normal de le croiser. Je ne vais pas offrir cette opportunité à quelqu’un qui a tenu des propos discourtois à mon endroit. Gris 2 est de Thiki, il doit renier ses origines en traitant les autres comme des moins que rien. Je vis à Thiaroye, je défends les couleurs de cette localité. Et j’en suis fier. Gris 2 avait refusé de me croiser en disant qu’il ne servait pas de dépotoir à des ordures. Aujourd’hui, il doit savoir que je ne boxe pas dans la même catégorie que lui. Ce n’est pas parce qu’on dispose d’un gros ventre qu’on peut tracer sa voie dans la lutte avec frappe. J’ai travaillé dur pour gagner la place que j’ai aujourd’hui dans l’arène.

Vous avez parlé d’invincibilité, Gris 2 peut aussi se prévaloir du même palmarès puisqu’il est lui aussi invaincu. N’est-ce pas suffisant pour une confrontation ?
Je renvoie à Gris 2 à ses copies. Il n’a qu’à aller apprendre à lutter avant de prétendre me croiser. Il est limité techniquement. C’est lui qui ne voulait pas de moi en son temps. Norma­lement, c’est lui que je devais croiser avant mon combat contre Jordan. J’en veux plus de lui. Je ne suis pas un lutteur qui s’appuie sur un règlement pour espérer remporter un combat comme il l’a fait contre Pakala. Je dispose d’une large panoplie technique que des lutteurs comme lui n’ont pas. On peut traîner un grand gabarit alors qu’on n’est pas un bon lutteur. La masse ne fait pas le bon lutteur. Dieu a fait que j’allie les deux : je sais lutter et j’ai un bon gabarit. Je lutte en fonction des qualités de mes adversaires.

Que pensez-vous du règlement sur les sorties délibérées ?
Je n’ai pas de commentaire à faire sur le règlement. C‘est le Cng qui l’élabore et le dernier mot lui revient. Les deux lutteurs se sont retenus. Ils ont lutté avec le frein en main. Il n’y a pas eu le spectacle qu’on attendait.

Allez-vous, un jour, privilégier la lutte avec frappe au détriment de la lutte simple ?
La lutte est mon métier. Je m’entraîne et j’allie la lutte simple et la lutte avec frappe. J‘ai disputé beaucoup de combats en lutte simple et j’ai eu plusieurs récompenses.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here