PARTAGER

La libération de l’ex-maire de Dakar a été au cœur de l’audience que le chef de l’Etat a accordée hier à madame le premier magistrat de la Ville de Dakar. Soucieuse de l’élargissement de son prédécesseur, Mme Soham El Wardini a toujours clamé sa volonté de voir Khalifa Ababacar Sall retourner auprès des siens. L’occasion lui a été offerte d’en discuter avec le chef de l’Etat qui a aussi échangé avec elle sur les projets de la Ville de Dakar.

L’heure du dégel a-t-elle sonné entre l’Etat et la Ville de Dakar ? On pourrait répondre par l’affirmative. Le signe annonciateur d’un tel constat est l’audience que le président de la République a accordée hier soir à l’édile de la capitale. Et naturellement, Mme Soham El Wardini ne pouvait pas mettre sous le boisseau le dossier judiciaire de son prédécesseur. Pour dire que la libération de l’ex-maire de Dakar Khalifa Sall, qui tient à cœur son successeur, a été au menu des discussions que Mme Wardini a eues avec le Président Macky Sall. Cette démarche entre dans le cadre d’une série d’initiatives de madame le maire de la capitale. En effet, il nous revient que Soham El Wardini s’est rendue dans plusieurs foyers religieux. Le but de cette entreprise étant d’arriver à obtenir la libération du maire Khalifa Ababacar Sall. Première femme élue maire de la capitale par 64 voix sur 90 suffrages exprimés, Mme Soham El Wardini n’a jamais fait mystère de sa volonté et sa détermination à travailler avec l’Etat du Sénégal pour réaliser les ambitions qu’elle a pour la ville qu’elle dirige. Se démarquant ainsi d’une rivalité qu’on voudrait entretenir entre la Ville de Dakar et l’Etat.
Le premier des Sénégalais a eu aussi à évoquer avec son hôte les projets de la Ville de Dakar. Parmi ceux-ci figure en bonne place «Dakar, ville propre». Les difficultés financières de la Ville de Dakar n’ont probablement pas été omises par celle qui préside, depuis septembre 2018, aux destinées des habitants de la capitale.
L’audience d’hier dont le ministre de l’Urbanisme, du logement et de l’hygiène publique, Abdou Karim Fofana, a été à l’origine, est la première rencontre officielle entre le chef de l’Etat, Macky Sall, et le premier magistrat de la Ville de Dakar, Soham El Wardini. Les deux autorités s’étaient retrouvées à Buenos Aires, en Argentine, en octobre 2018, pour défendre la candidature de Dakar à l’organisation des Jeux olympiques de la jeunesse (Joj) en 2022, une première en Afrique. Le drapeau desdites joutes olympiques remis alors à madame le maire de Dakar n’est pas encore parvenu par les soins de cette dernière au président de la République. Nul doute que l’audience d’hier devrait contribuer à accélérer les choses au sujet de la mise en branle du processus d’organisation des Joj. Déjà, l’on apprend que jusqu’ici, le comité préparatoire ou d’organisation des Joj 2022 n’est pas encore installé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here