PARTAGER

Ce sera donc une histoire surréaliste jusqu’au bout. 2010, Knysna, la Coupe du monde en Afrique du Sud, les insultes de Nicolas Anelka à Raymond Domenech, l’exclusion de l’attaquant, la lettre signée par les joueurs pour protester contre cette décision, la grève, et au final… beaucoup de zones d’ombre qui resteront non élucidées. Ce mardi, Le Monde a indiqué que le rapport rédigé par la mission d’information de la Fff chargée d’enquêter en urgence sur les événements de Knysna a été «perdu». «Le président de la Fédération française de football a informé la commission de ce qu’en dépit des recherches effectuées, le document sollicité n’a pu être retrouvé», a en effet écrit la Commission d’accès aux documents administratifs dans un avis rendu le 31 mars 2019.
Contactée par le quotidien, la Fff a confirmé cette information et assuré que le rapport «n’a pas été archivé à l’époque».
Cinq joueurs (Nicolas Anelka, Patrice Evra, Franck Ribéry, Jérémy Toulalan, Eric Abidal) avaient été déférés devant la commission de discipline après ce rapport, et seul Abidal n’avait pas été sanctionné.
Lequipe.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here