PARTAGER

1 000 tracteurs ont été réceptionnés hier par le chef de l’Etat pour l’emblavement de 20 mille hectares dans la vallée du fleuve Sénégal. Cette acquisition entre dans le cadre du projet d’appui de l’Inde à l’agriculture sénégalaise.

Le président de la République a réceptionné hier du matériel agricole d’une valeur de 32 milliards de francs Cfa, financé par Exim banque Inde dans le cadre de la coopération entre l’Inde et le Sénégal. Au total, mille tracteurs et du matériel en génie civile qui visent à accélérer la transformation positive de l’agriculture ont été réceptionnés hier au Grand Théâtre. Le matériel devra permettre l’emblavement de plus de 20 mille hectares dans la vallée du fleuve Sénégal.
Cependant, Cheikh Amar, président directeur général de Holding Amar qui est le partenaire d’appui du projet, a demandé et obtenu l’emblavement de 30 mille hectares au lieu de 20 mille, toujours dans la vallée. Il a indiqué qu’une deuxième phase du projet est attendue pour 53 milliards de francs Cfa.
Le Président Macky Sall a ainsi invité le ministre de l’Agriculture à amplifier ces efforts, afin de faire du Sénégal le grenier de l’Afrique de l’Ouest et surtout en faire très prochainement un pays exportateur de riz. Aux agriculteurs, le chef de l’Etat a exhorté à une utilisation efficiente de ce matériel et leur a exigé de l’utiliser à l’intérieur du territoire national pour le bien des Sénégalais.
Auparavant, la présidente du réseau des agricultrices a promis, au nom de ses camarades, un bon entretien du matériel, mais aussi d’en faire un bon amortissement. «Vous avez notre engagement pour la maintenance du matériel et nous allons l’amortir, car nous ne voulons pas tout le temps demander», a dit Korka Diaw.

Création d’une direction de la Modernisation et de l’équipement rural en vue
En outre, dans son ambition de construire une agriculture moderne et compétitive, apte à assurer la transformation agricole, le président de la République a décidé de créer au sein du ministère de l’Agriculture une direction chargée de la Modernisation et de l’équipement rural. Elle aura pour mission de promouvoir la mécanisation durable de l’agriculture sénégalaise avec l’introduction d’équipements appropriés, afin d’accroître la production et de créer des emplois. A cet effet, Macky Sall a décidé d’allouer annuellement un budget de 5 milliards de francs Cfa dédiés spécialement à l’acquisition de divers matériels au bénéfice des petites exploitations agricoles familiales. Cette dotation subventionnée à hauteur de 70% pour l’acquisition du matériel a permis d’acquérir, entre 2013 et 2017, 65 mille 303 unités auprès des industries locales. Concernant les grandes exploitations agricoles, le parc national de tracteurs s’est enrichi de près de 2 mille tracteurs acquis entre 2012 et 2017 avec une subvention de 60%, selon le président de la République. «La mise à disposition de ce matériel, combinée à la formation des acteurs, va sensiblement améliorer l’environnement agricole et favoriser ainsi la promotion de producteurs», a soutenu Macky Sall. «Grâce au Pracas et au Pnar, nous avons obtenu des résultats inédits sur la production du riz, de l’oignon, de la pomme de terre, ainsi que certains fruits et légumes», se réjouit-il. Le chef de l’Etat d’expliquer : «Concernant le riz, d’une production de 705 mille tonnes en 2014, nous sommes actuellement à 1 million 15 mille tonnes. Ce qui prouve que l’autosuffisance en riz est désormais à notre portée.» De 6 mille tonnes en 2012, ajoute-t-il, le Sénégal est arrivé aujourd’hui, pour l’arachide, à 50 mille tonnes de semences certifiées.

700 millions pour l’élevage
Dans le cadre de la sécurité du cheptel, le chef de l’Etat a indiqué que 700 millions de francs Cfa seront débloqués la semaine prochaine pour l’opération bétail en vue d’accompagner les efforts importants déployés par le secteur de l’élevage.
ksonko@lequotidien.sn

3 Commentaires

  1. C’est bien la modernisation de l’agriculture, mais l’état doit penser à la mécanisation de l’agriculture familiale base de notre agriculture. Les petits exploitants n’ont pas les moyens d’avoir accès aux tracteurs subventionnés par l’état. C’est une forme de discrimination, les petits cultivateurs ont droit aux subventions.

  2. Salut J’ai besoin d’avoir une machine tracteur de petite catégorie.
    Nous sommes à un jeune y’a pas de matière d agriculteurs nous avons des actare de terre pour le riz mais on le fais a main
    Nous situons à Matam département de Kanel commune de bokiilaje village de hadoubere J’aimerais avoir des rens6sur le prix svp

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here