PARTAGER

Dans la ligne de mire de la Cop 25 qui s’ouvre ce lundi à Madrid, des organisations de protection de l’environnement ont tenu samedi un atelier à Bargny pour parler de la justice climatique. «Nous avons choisi Bargny parce que cette localité est un cas de justice climatique (…). Nous ne sommes plus à l’ère du charbon et nous avons vu que Bargny est déjà affectée par les changements climatiques. Bargny est affectée par l’érosion côtière et il y a aussi la présence de la Sococim. Tout cela met en mal davantage les populations», a précisé Henriette Faye, membre d’Arcade international. «On sait très bien que les changements climatiques, il y a ce qu’on appelle la responsabilité commune, mais différenciée. Ce qui est beaucoup plus important, c’est que la justice climatique, on en parlera beaucoup au niveau de la Cop», a encore posé le membre d’Arcade pour légitimer la tenue de l’atelier. «Il est temps que l’on se joigne à leur lutte pour les aider à atteindre leurs objectifs», a-t-elle fait savoir. Les membres du Réseau des associations de protection de l’environnement (Rapen) de Bargny qui luttent depuis 10 ans contre l’implantation de la Centrale à charbon dans leur localité ne s’avouent pas vaincus, malgré le démarrage des activités de la centrale. «Elle a été une plaie dans la structure sociale, mais il faudrait quand même que l’on prenne la décision d’arrêter cette centrale qui n’a plus sa raison d’être», a posé Daouda Larry Guèye, prédisant même la mort de la structure qui serait à l’agonie. «La centrale ne parvient pas à fonctionner correctement parce que la plus grande panne c’est au niveau de la turbine dont la réparation demande beaucoup d’argent», a-t-il expliqué. «La Fmo (Banque hollandaise de développement) a pris la décision de ne plus financer le charbon. Et la Bad aussi, par son président lors de l’Assemblée sur le climat aux Nations unies, a déclaré qu’elle ne va plus financer les centrales. Nous savons que cette centrale va vraiment vers un arrêt», a assuré M. Guèye qui espère que l’Etat va prendre «définitivement la bonne décision».

abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here