PARTAGER

Dans les rangs du Sudes/Enseignement préscolaire et élémentaire, on dénonce «avec énergie la légèreté avec laquelle le choix de l’épreuve de mathématiques en compétence a été fait». Pour ces syndicalistes, la «grossière erreur» que comporte le libellé «a désorienté de nombreux candidats et candidates».

Les couacs notés lors l’examen du Cfee avec notamment «le déroulement des épreuves du second jour dans un centre totalement inondé» et l’erreur notée dans l’épreuve de Mathéma­tiques ont été déplorés par le Sudes/Enseignement préscolaire et élémentaire. Dans un communiqué, ledit syndicat, concernant l’école inondée, «s’étonne que la cartographie des écoles inondables réalisée par la Cosydep n’a pas été exploitée au regard du contexte d’hivernage». S’agis­sant de l’épreuve de Maths, les membres de ce syndicat dénoncent «avec énergie la légèreté avec laquelle le choix de l’épreuve de mathématiques en compétence a été fait». Selon eux, «son libellé comporte une grossière erreur qui a désorienté de nombreux candidats et candidates».
Jugeant cette erreur «inadmissible», le Sudes/Epe soutient que «la commission restreinte de choix définitif des épreuves s’est rendue coupable d’un véritable manque de rigueur dans le travail délicat qui lui a été confié». L’organisation syndicale invite «les autorités compétentes à la vigilance absolue pour éviter de tels errements à l’avenir». Ainsi, le Sudes/Epe «propose d’insérer dans le maillon de la chaîne du choix des sujets, le corrigé de l’épreuve pour éviter tout risque d’erreur».
Par ailleurs, pour que cette erreur ne porte pas préjudice aux candidats, le syndicat invite «les services de la Direction des examens et concours (Dexco) de rectifier le tir avant la correction par le réajustement spécifique du barème de correction».
Profitant de cette occasion, les syndicalistes ont réitéré leur revendication relative à la correction des épreuves. Ils demandent «le paiement à la copie en lieu et place du montant forfaitaire par respect pour les principes de justice et d’équité comparativement au traitement des membres de jury au Bfem et au Bac pour les indemnités de correction».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here