PARTAGER

La radio Rewmi Fm risque de perdre son animateur durant un sacré temps. Mêlé à une affaire de faux et usage et de tentative d’escroquerie, Dj Lamai Sène encourt 6 mois ferme. Avec la complicité de ses coprévenus, il avait promis à Amy Sadio et Mamadou Samb un voyage en France pour assister au Grand bal de Bercy de Youssou Ndour moyennant la somme de 3, 5 millions de francs Cfa. La décision sera rendue lundi prochain.

Le Grand bal organisé à Bercy par Youssou Ndour n‘est pas seulement un moment de loisirs. Il offre à certains une opportunité de réaliser leurs ambitions d’émigrer au pays de Marianne. Amy Sadio et Mamadou Moustapha Mbacké Samb, candidats au voyage, sous prétexte d’assister au concert de Youssou Ndour, ont sollicité l’assistance de l’animateur de radio Rewmi Fm, Ismaïla Sène dit Lamai Sène. Mais, le plan a capoté. Hier, le rappeur Brahim Dieng, Mamadou Lamine Guèye dit Nomila et Mamadou Moustapha Mbacké Samb comparaissaient devant la barre du Tribunal des flagrants ainsi que Dj Lamai Sène pour faux et usage de faux, complicité de faux et escroquerie. En fait, ils ont été démasqués par le Consulat de France, qui a appelé Mbagnick Diop, le président du Groupe Promo Con­sulting, pour vérifier le dossier de demande de visa.
En vérité, ils ont déposé de fausses demandes de visa formulées par l’organe de presse Rewmi Fm. L’adjoint au consul de France révélait à Mbagnick Diop l’existence de deux demandes de visa suspectes au profit des nommés Mamadou Moustapha Samb et Amy Sadio. Les vérifications faites au sein de l’organe de presse ont révélé que la nommée A. Sadio  est inconnue des membres du personnel et que Mamadou Mous­tapha Samb, qui officiait dans cette radio en sa qualité de communicateur traditionnel, a été licencié depuis deux ans.
Suite à ces révélations, le président du Groupe Promo Consulting a porté plainte contre X. L’enquête menée par les éléments de la Division d’investigation criminelle (Dic) ont permis de révéler l’implication des sieurs Ismaïla Sène, Brahima Dieng et Mamadou Lamine Guèye. Devant le Tribunal, Mou­­ha­madou Moustapha Mba­cké, marié et père de cinq enfants, a reconnu les faits. «Dans l’exercice de mes fonctions, j’avais participé au concert de Wally Seck et Pape Diouf à Bercy dans le courant de 2016. Je me suis rendu à nouveau à l’ambassade de France pour demander un visa en vue de couvrir à nouveau le concert de Youssou Ndour au nom de Rewmi Fm à l’Accor Hôtel Aréna Paris Bercy. Ainsi, je m’en suis ouvert  à Ismaïla Sène, lequel m’a demandé de lui remettre le document dans le but de m’aider à faire partie du voyage. Je lui ai remis la somme de 10 000frs», a-t-il soutenu.
Des déclarations battues en brèche par le sieur Ismaïla Sène. L’animateur à Rewmi Fm a juré sur tous les saints n’avoir jamais produit de documents en faveur du sieur Samb. Pourtant, à l’enquête, il avait déclaré que ces documents ont été établis par son supérieur. Il précisait qu’au mois d’octobre, il s’était approché de lui afin de lui trouver deux personnes, qui voudraient aller à Bercy moyennant la somme de 3 millions 500 mille. Ainsi, il s’est rapproché du rappeur Brahim Dieng du Groupe Xpress lequel s’est chargé  de récupérer le passeport de Amy Sadio, qui avait manifesté son désir.
Mais devant la barre, il a été très versatile en arguant avoir tenu de tels propos sous le coup de la peur. Il ajoutait que c’est un certain Niane qui l’a sollicité pour ce service. Interrogé, Brahim Dieng déclare n’avoir jamais connu le supérieur auquel il a fait allusion. Selon lui, c’est quand l’animateur Sène a sollicité son aide pour lui trouver deux candidats qu’il s’est rapproché de Mamadou Lamine Guèye. Et c’est ce dernier qui lui a fait savoir que l’une de ses amies cherche depuis longtemps à voyager sans succès. Des déclarations confirmées par Mama­dou Lamine Guèye et Amy Sadio qui dit avoir versé 3.5 millions et la somme de 100 mille F pour les frais de visa.
Dans son réquisitoire, le Parquet a sollicité la relaxe de Amy Sadio du délit de faux et usage de faux. Il a demandé par contre de la déclarer coupable d’usage de faux et de la condamner à 6 mois assortis de sursis. Car, elle savait qu’elle allait profiter du convoi de Rewmi alors qu’elle n’est pas employée dans cet organe, dit-il. Concernant Brahim Dieng et Lamine Guèye et Moustapha Mbacké Samb, il a requis 1 mois ferme. A l’encontre de Ismaïla Sène, il a demandé 2 ans dont 6 mois ferme.
Selon Me Alassane Diallo, il n’y a pas de complicité d’escroquerie. Brahima Dieng est rappeur et Ismaila Sène un animateur. Pour l’avocat, ils œuvrent dans le même milieu. Et mieux, son client, dit-il, n’a pas en toute connaissance de cause aidé et assisté Ismaïla Sène. Il a plaidé la relaxe. Si ses autres confrères ont formulé la même demande, ce n’est pas le cas de l’avocat de l’animateur, qui a sollicité la clémence. L’affaire est mise en délibéré pour le 11 décembre prochain.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here