PARTAGER

Sauf renvoi, M. Rilk Wilfrith Dacleu Ngongang, arrêté le 30 juin dernier à l’ex-aréorport Léopold Sédar Senghor et considéré comme une mule présumée de Karim Wade, fera face au juge correctionnel ce matin. Inculpé d’association de malfaiteurs, escroquerie, tentative d’escroquerie, faux et d’usage de faux en écritures privées et dans des documents administratifs, usurpation d’identité et de blanchiment de capitaux, M. Ngongang a été blanchi du délit d’association de malfaiteurs par le juge d’instruction qui a retenu contre lui au terme de son instruction les délits présumés de recel de faux en écritures privées dans des documents administratifs, d’escroquerie, de tentative d’escroquerie, de blanchiment de capitaux et d’usurpation d’identité numérique.
Surpris en prison avec un téléphone portable, M. Ngongang a été visé par une nouvelle information judiciaire dont l’instruction a été confiée à la diligence du 7ème Cabinet. Dans cette seconde affaire, il a été inculpé d’association de malfaiteurs, de sorties irrégulières de correspondances, de corruption active. Et le juge du 7ème Cabinet a rendu une ordonnance de renvoi en police correctionnelle pour détention de téléphone portable en milieu carcéral.

5 Commentaires

  1. Si karim Wade travaille avec de tel personne, ça ne rassure pas du tout qu’il puisse avoir sa chance d’acceder au statut de président de notre pays

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here