PARTAGER

Javier Tebas, le président de la Liga, a encore lancé plusieurs attaques contre Neymar et le Psg ce mercredi.

Le président de la Liga ne décolère pas. Le transfert de Neymar du Fc Barcelone au Psg cet été ne passe toujours pas pour Javier Tebas, qui s’est permis une métaphore assez surprenante mercredi, estimant que ce transfert était un peu comme si le Brésilien «avait pissé dans la piscine». Après s’être insurgé mardi en accusant le Paris Sg d’être «un délinquant régulier» et que cela faisait «des années qu’il (violait) les règles du Fpf (fair play financier)», le président de la Liga a renchéri lors de la convention mondiale des investisseurs du football, le Soccerex, à Manchester. Pour Javier Tebas, le Paris Sg, qui s’est offert le Brésilien Neymar et le Français Kylian Mbappé (en provenance de Monaco) lors du mercato pour un total avoisinant les 400 millions d’euros «se moque du système».

«Tout ce que le Paris Sg a à faire, c’est d’ouvrir le robinet à gaz»
«Un journaliste espagnol l’a défini, et j’espère ne pas être impoli, comme s’ils (le Psg) pissaient dans le lit ou dans la piscine. Eh bien Neymar est monté sur le plongeoir et a pissé dans la piscine. Nous ne pouvons pas le tolérer», a-t-il ajouté. «Tout ce que le Paris Sg a à faire, c’est d’ouvrir le robinet à gaz (le Qatar est le premier producteur mondial)», a ajouté Javier Tebas, «c’est ce que le Paris Sg a fait ces quatre dernières années». Le Psg est aux mains de Qsi, le fonds souverain du Qatar dédié au sport. Le dirigeant espagnol avait regretté mardi que les campagnes de recrutement parisiennes soient «uniquement le résultat d’années de dopage financier». L’Uefa a ouvert vendredi une «enquête formelle» sur le Psg dans le cadre du fair-play financier, en précisant que «l’enquête portera sur la conformité du club avec l’exigence de l’équilibre financier, en particulier à la lumière de son activité de transfert récente».
Lequipe.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here