PARTAGER

La police s’est déployée en force le dimanche 1er octobre au soir sur la principale avenue de Las Vegas (ouest des Etats-Unis) après des informations faisant état de tirs depuis l’hôtel-casino Mandalay Bay. Selon un dernier bilan donné par la police, la fusillade aurait fait au moins 58 morts et plus de 500 blessés. L’auteur des coups de feu, un résident de la ville, s’est suicidé avant l’arrivée de la police. Il se nomme Stephen Paddock.

«Nous enquêtons sur des informations selon lesquelles il y a un tireur actif près ou aux alentours du casino Mandalay Bay», a tweeté dans un premier temps la police de Las Vegas. Des coups de feu répétés ont été tirés contre de très nombreuses personnes, dont un officier de police lors d’un concert qui se tenait en plein air dans ce secteur, indique de son côté le journal Las Vegas Sun.
Le tireur se trouvait en fait au 32e étage de l’hôtel-casino Mandalay Bay, à proximité duquel se tenait le concert, ont précisé par la suite les Forces de l’ordre. L’homme s’est vraisemblablement tué avant l’arrivée des Forces de l’ordre dans la chambre d’hôtel où il se trouvait, a finalement annoncé le shérif de la ville. Il a été identifié, il s’agit de Stephen Paddock, un résident de la ville, a ajouté le responsable de la police. Sa compagne est actuellement recherchée.
Les circonstances de cette fusillade restent floues et les mobiles du tireur sont inconnus, mais «il y avait au moins huit armes à feu» dans sa chambre d’hôtel, a confirmé Kevin McMahill, l’adjoint au shérif de Las Vegas, lundi matin lors d’une interview sur Cnn.
Le dernier bilan officiel fait état d’au moins 58 morts et de plus de 500 blessés. L’hôpital de Las Vegas a accueilli «plusieurs» personnes avec des blessures par balles, a déclaré au Las Vegas Sun la porte-parole de l’University medical center, Danita Cohen.
Des images circulant sur Twitter et présentées comme provenant du Mandalay Bay montrent une foule participant à un concert interrompu par des bruits ressemblant à des rafales d’arme automatique.
rfi.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here