PARTAGER

Le ministre de la Justice, Bill Barr, a transmis au Congrès et rendu publique une synthèse du rapport du Procureur spécial, Robert Mueller, sur l’enquête sur de possibles collusions entre la Russie et l’équipe de campagne de Donald Trump en 2016. Pour la Maison Blanche, l’affaire est entendue, le Président est «totalement disculpé».

A l’issue d’une enquête de deux ans, complexe, très observée et commentée, le Procureur spécial, Robert Mueller, a conclu à l’absence d’éléments prouvant une entente ou une coordination entre l’équipe de campagne de Donald Trump et Moscou lors de la Présidentielle de 2016. «Les investigations du Procureur spécial n’ont pas déterminé que l’équipe de campagne Trump, ou qui que ce soit associé à celle-ci, ait eu une entente ou coordonné avec la Russie dans ses efforts pour influencer l’élection présidentielle américaine de 2016», a indiqué William Barrdans dans un courrier de quatre pages transmis eu Congrès et rendu public dans la foulée. Ce courrier est une synthèse du rapport remis par Robert Mueller au département de la Justice vendredi dernier. Sur Twitter, Donald Trump se dit à son tour disculpé. «Aucune collusion, aucune obstruction, exonération complète et totale.» Puis de dénoncer «une entreprise de démolition illégale qui a échoué», se sentant «honteux» d’avoir eu à subir une telle enquête. Ces conclusions constituent une incontestable victoire pour le Président américain qui répétait depuis des mois qu’il n’y avait aucune «collusion». Elles éclaircissent son horizon dans la perspective de l’élection de 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here