PARTAGER
Erika Shields

Moins de 24 heures après qu’un homme noir a été abattu par des policiers, à Atlanta, Erika Shields, qui dirigeait la police de la ville depuis plus de vingt ans, a décidé de se retirer de ses fonctions. L’annonce a été faite samedi soir par la maire de la ville, Keisha Lance Bottoms, qui a également annoncé le licenciement immédiat de l’agent ayant ouvert le feu.
Les faits ont eu lieu vendredi soir lorsqu’une patrouille a été appelée sur le parking d’un restaurant où un homme endormi au volant bloquait le passage. L’homme, un Afro-Américain de 27 ans, a dû se plier à un test d’alcoolémie. Une altercation a alors éclaté lorsque les agents ont voulu l’arrêter. L’un de policiers a ouvert le feu alors que Ray­shard Brooks tentait de fuir. Il est décédé de ses blessures à l’hôpital.
Des vidéos de l’incident ont été récupérées par le Bureau d’investigation de Géorgie. Pour la maire d’Atlanta, il ne fait aucun doute qu’il y eu bavure : «Je ne crois pas que la situation justifie le recours à la force létale et j’ai décidé de renvoyer immédiatement l’officier concerné.»
La mort de Rayshard Brooks a provoqué de nouvelles manifestations dans une ville qui doit déjà faire face à des protestations depuis la mort de George Floyd le 25 mai dernier. Une au­to­route a été bloquée par des manifestants et un restaurant a été incendié.
La cheffe de la police s’était notamment fait remarquer en allant à la rencontre des manifestants pour discuter, leur dire qu’elle comprenait leur colère et partager leur sentiment sur la nécessité de réformes. Si Erika Shields a démissionné de la tête de la police, elle devrait néanmoins être nommée à un autre poste, a précisé la maire, la Démocrate Keisha Lance Bot­toms.
rfi.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here