PARTAGER

Le gouvernement a fait des efforts tangibles pour régler leurs problèmes, mais les étudiants semblent traîner le pas pour reprendre les cours. Ils posent encore des préalables qu’ils savent difficiles, sinon impossibles à réaliser. C’est comme s’ils faisaient une faveur à l’Etat en allant se former. Au-delà du pays et de leurs familles qu’ils doivent servir, c’est leur personnalité qu’ils doivent former. Or, avec cette attitude, ils se condamnent à servir les enfants de ceux qui sont aux commandes du pays aujourd’hui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here