PARTAGER

Le dynamisme de la coopération sino-sénégalaise a été mis en exergue lors de l’ouverture du séminaire des médias sur la construction d’une communauté de destin Chine-Afrique, hier à la Somone. Une occasion pour l’ambassade de Chine au Sénégal d’évoquer le volume des échanges entre les deux pays. Ainsi, l’on apprend de la part de Lv Yifeng, conseiller économique et commercial de la chancellerie chinoise, que le volume des relations commerciales entre son pays et le Sénégal se chiffre à «2 milliards de dollars» en 2016. Dans le domaine du commerce, le diplomate chinois fait état de l’intervention au Sénégal d’une vingtaine de sociétés. M. Lv Yifeng poursuivra en annonçant que le Sénégal attire de plus en plus des investisseurs chinois qui ont injecté dans divers domaines «environ deux cents millions de dollars». Résultat, pour le conseiller économique et commercial de l’ambassade de Chine au Sénégal, son pays est l’un des premiers donateurs et bailleurs du Sénégal.

Rénovation prochaine de trois stades régionaux
La rencontre d’hier a servi de tribune au Dg de la Crbc, société d’Etat chinoise intervenant dans la construction de tunnels, de ponts et autres autoroutes, pour déclarer que «les 65% des travaux de l’autoroute Ila Touba sont réalisés». M. Zhang Jianguo qui indique que «la Crbc a pris les bonnes dispositions pour accompagner le développement économique du Sénégal», fait aussi état de la création, à travers ce projet d’autoroute, de «trois mille postes de travail et de plus de 700 camions et engins utilisés». «Le soutien et l’appui des autorités sénégalaises ont permis de réaliser les 10 premiers kilomètres du projet de l’autoroute Ila Touba. Ce qui a permis aux pèlerins de rallier les cités religieuses de Touba, Tivaouane et Kaolack (Médina Baye).»
De son côté, le responsable marketing et opération du Cgoc, une autre entreprise chinoise, informe que sa structure a réalisé la première phase du parc industriel de Diamniadio dans le cadre du Plan Sénégal émergent (Pse). Et qu’en 2017, dans le cadre du Pudc, le Cgoc a aussi réalisé des infrastructures rurales comme des forages.
Comme pour conforter son compatriote, l’ambassadeur de la Chine au Sénégal, M. Zhang Xun, fera remarquer dans le cadre du Pse qu’en mars dernier, ils ont lancé «les travaux des forages multivillages. Ce projet, financé par un prêt préférentiel chinois, comprend la construction de 181 systèmes d’approvisionnement en eau et la réhabilitation de 70 puits. Ce qui permettra à plus de 2 millions de Sénégalais, dans les régions intérieures et éloignées, d’accéder à l’eau potable et jouera un rôle important dans le développement socioéconomique global du pays».
Autre appui chinois en direction du Sénégal, on note, d’après le représentant diplomatique chinois, «un don de deux mille décortiqueuses et moulins qui allègeront considérablement les charges des travaux en milieu rural et aideront à promouvoir la production agricole». M. Zhan indique aussi que dans le domaine infrastructurel, «les travaux du pont de Foun­diougne ont déjà démarré. Les projets d’aménagement de l’esplanade du Musée des civilisations noires et de l’élargissement de l’hôpital pour enfant de Diamniadio ont été approuvés et sont prévus pour la première moitié de l’année prochaine. Les études de faisabilité pour la réhabilitation du barrage d’Affiniam et des stades sont en cours».
Sur d’autres registres, l’ambassadeur de Chine au Sénégal parle de la prise de fonction des nouvelles missions médicales et agricoles et annonce que «pour l’année prochaine, la Chine entend envoyer des médecins au Séné­gal pour soigner gratuitement des personnes atteintes de la cataracte». «Cette opération est dénommée ‘’l’Action lumière’’», renseigne le chef de la mission diplomatique chinoise. Qui ne peut s’empêcher de faire savoir : «Ensemble avec les entreprises chinoises au Séné­gal, nous allons construire des parcs sportifs, tout comme celui de Dakar, à Thiès, Fatick, Kaolack, Saint-Louis et Tamba­counda.»
Par ailleurs, le chef de la mission diplomatique chinoise soutient que «pour les huit premiers mois de cette année, l’investissement direct non financier chinois au Sénégal a dépassé 66 millions de dollars. Ce chiffre est déjà supérieur à celui de l’année dernière : 45,09 millions de dollars».
A la suite du Forum sur la coopération sino-africaine tenu en décembre 2015 à Johan­nesburg, 40,9 milliards sur les 60 promis par la Chine ont fait l’objet d’une affectation, d’après l’ambassadeur Zhan Xun.
mdiatta@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here