PARTAGER

On savait que l’augmentation des bourses et la baisse des tickets de resto allaient peser sur les financements publics. En Conseil des ministres hier, le Président Sall a donné le coût de ses engagements pour mettre fin à la crise universitaire : 8 milliards 160 millions de F Cfa. Lors d’une audience avec la Coordination nationale des étudiants du Sénégal, le Président Sall a pris la décision, dès l’année 2019, de procéder à l’augmentation de la demie bourse qui va passer de 18 à 20 mille francs, de la bourse entière, qui était jusqu’ici de 36 mille francs, est amenée à 40 mille francs. Les allocataires d’une bourse de 60 mille francs vont se retrouver avec 65 mille francs. Toutefois, les aides de 60 mille francs allouées aux étudiants non bénéficiaires de bourse connaîtront, cette année même, une hausse de 40 mille francs. C’était le prix à payer pour casser le mouvement unitaire et calmer la tempête qui menaçait les universités publiques sénégalaises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here