PARTAGER

Avant même que ne tombent les restitutions dont le chef de l’Etat «aura la primeur», à en croire Moustapha Djiguy Dieng, président du comité scientifique du forum, des acquis sont dans l’escarcelle du département. «Une société française s’est engagée à monter une entreprise à Yenne. Il est prévu l’implantation prochaine d’une société de gestion intégrée sur les déchets en partenariat avec l’ensemble des communes (…) Au lycée Abdoulaye Sadji, il sera érigé un centre de formation pour les métiers du futurs», a souligné vendredi le président du Conseil départemental, Souleymane Ndoye, comme profit direct découlant du forum. Plus que de s’en arrêter là, le Conseil départemental veut pleinement jouer son rôle de catalyseur dans la trajectoire ayant motivé l’organisation du forum. Abritant les grands projets du Plan Sénégal émergent (Pse), le département aspire à être la locomotive dans la voie de mise en place de pôles territoriaux viables et porteurs de développement. «J’appelle tous les maires à une rencontre de capitalisation et d’évaluation du forum pour que le département puisse en tirer le meilleur», a-t-il exhorté en ce sens.
Le Conseil départemental tenait vendredi une rencontre d’évaluation du forum qui s’est tenu du 12 au 14 mars sur le thème «S’implanter sur un territoire d’avenir». «Rufisque a ouvert la voie aux autres départements, car le défi a été relevé», a réagi Souleymane Ndoye pour qui le forum a été un succès du point de vue organisationnel avec pas moins de «14 ateliers» lors de ces trois jours rehaussés de la présence de décideurs publics et d’investisseurs privés. «Le meilleur des acquis, c’est quand le président de la République qui a ouvert le forum s’est engagé à accompagner notre initiative en demandant que les restitutions lui soient transmises», s’est particulièrement réjoui l’élu local qui n’a pas manqué de saluer le soutien du chef de l’Etat sans qui le forum ne se serait pas tenu. «J’ai entendu certains parler de 30 millions qu’il nous aurait donnés. Je vous dis que le Président Macky Sall a fait bien plus que cette somme, mais il s’agit de dons en nature», a relevé le député, président de Conseil départemental, citant à ce titre la restauration, la mise à disposition de bus et du Cicad, entre autres. L’aspect financier s’est naturellement invité aux débats et là M. Ndoye, documents à l’appui, y est allé de ses précisions. «Certains sont vite sortis pour donner des informations malheureusement fausses», a-t-il regretté. De la vente de stands à hauteur de 2 millions 400 mille francs aux communes du département, hormis Bargny et Bambylor qui ne se sont pas engagées, aux soutiens de 50 millions de la Sococim et 25 millions de Getran, le Conseil départemental s’est voulu transparent. «100 millions 272 mille francs Cfa ont transité sur le compte bancaire du forum, 36 millions 700 mille dans le compte du Trésor et, en numéraires, 4 millions 500 mille francs. Ce qui fait un total de 141 millions 672 mille francs Cfa», a-t-il fait savoir, avançant encore la somme de «78 millions en dépenses». «Nous sommes partis de zéro francs pour arriver à obtenir des résultats financiers à hauteur de 60 millions en caisse», a-t-il renseigné, faisant du forum «une réussite financière».

abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here