PARTAGER

Le festival international Parcelles des arts  aura lieu du 21 au 31 décembre prochain. Cette troisième édition, placée sous le thème : Arts, citoyenneté et développement local, sera aussi la dernière à être portée par la mairie des Parcelles assainies. A partir de 2017, l’événement culturel sera pris en charge par les acteurs culturels locaux regroupés au sein d’un réseau présidé par Moustapha Diop.

Le festival international Parcelles des arts (Fipa) ouvre ses rideaux à partir de demain et ce jusqu’au 31 décembre. L’évé­nement dans son ensemble sera conjointement organisé par la commune des Parcelles assainies et le réseau des acteurs culturels locaux mis sur pied la semaine dernière. Il s’agit selon les initiateurs, de valoriser à travers cette rencontre, les potentialités artistiques et la richesse de la diversité culturelle que regorge la commune. Les artistes locaux seront  mis en exergue lors de ce rendez-vous culturel, pour l’animation, mais il y aura aussi à l’occasion, des prestations d’artistes nationaux.
L’événement sera ouvert demain dans l’après-midi par un vernissage au Salon des arts suivi d’un carnaval populaire où mille festivaliers vont faire une procession  sur 8 km à l’intérieur des Parcelles assainies pour montrer les différentes facettes culturelles de cette commune où se regroupent toutes les ethnies nationales mais aussi toutes les communautés étrangères de la Cedeao,  qui sont par ailleurs invitées à prendre part  à l’événement. Il y aura une soirée sargal Mawo Kouyaté, une parcelloise qui a beaucoup fait pour la localité  selon le maire.  Il y aura aussi  diverses activités comme des soirées d’humour pour décompresser,  soirée  hip-hop, des rencontres intellectuelles, des échanges artistiques master-class, une foire des produits locaux, un salon des arts visuels,  de la mode, de la musique, une soirée traditionnelle …
«Avec ce festival, personne n’a demandé de cachet,  c’est une participation symbolique pour servir de transport et nous pensons que nous allons développer la culture au plan local mais au-delà de la culture, l’économie parce qu’il y aura une foire des  produits locaux où les artistes ont l’opportunité de vendre leurs œuvres pendant 10 jours, de montrer et de démontrer leur talent», a dit Moussa Sy, le maire des Parcelles lors du point de presse en prélude à l’événement. Le budget de cette 3e édition, informe-t-on, est de 21 millions avec une participation de 8 millions de la mairie de Dakar. Cette édition va aussi marquer les 20 ans de la commune des Parcelles Assainies et les acteurs comptent en profiter pour faire le bilan de tout ce qui a été fait sur le plan culturel. «Ce sera aussi une occasion pour rendre hommage à des personnalités de la commune comme Demba Dia, Omar Bassoum, Oumar Mbassou Niang et Doudou Ndiaye Rose», annonce-t-on.
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here