PARTAGER

Un grand événement est attendu à Tanger le 18 août prochain. La ville du Détroit s’apprête à abriter un combat d’arts martiaux mixtes, organisé pour la première fois au Maroc et en Afrique. Un événement qui ne laisse pas indifférent le camp de Bombardier.

Sous le haut patronage du Roi Mohammed VI, le Maroc accueille son premier combat d’Arts Martiaux Mixtes (MMA). Le site marocain le360, qui donne l’info, précise que cet événement, organisé par la Brave Combat Federation (BCF), aura lieu le 18 août prochain à Tanger, avec la participation de 18 combattants professionnels. Une première en Afrique.
La source de préciser que les deux frères marocains, champions du monde MMA, Abu Bakr Azaitar et Ottman Azaitar, devraient être présents. D’ail­leurs ils se trouvent déjà à Tanger où ils ont participé aux festivités de la Fête du trône.
L’un des frères Azaitar, en l’occurrence Abu Bakr, sera la star de ce tournoi. Pour rappel, il est le premier Marocain à avoir rejoint l’Ultimate Fighting Cham­pionship (Ufc), la plus importante Ligue mondiale d’Arts martiaux mixtes, alors que son frère Ottman Azaitar a remporté le championnat du monde de la «Brave Combat Fédération».
Champion plusieurs fois de sa catégorie, Abu Azaitar fait aujourd’hui partie des sportifs marocains les plus en vue. Une notoriété qui lui a valu, notamment, de rencontrer le Roi Mohammed VI en avril dernier.

Pape Dia va se renseigner auprès des organisateurs
Evidemment parler de ce premier combat MMA en Afrique, c’est aussi penser à Bombardier qui a embrassé cette discipline il y a quelques mois et de fort belle manière à l’issue d’une victoire éclatante sur Balboa, en Suisse.
Joint par téléphone hier pour l’informer ce cet évènement, son manager Pape Dia s’est montré enthousiaste. «On n’était pas au courant mais je vous dis dès à présent que nous sommes intéressés. Bombardier ayant opté pour les MMA donc nécessairement tout ce qui concerne cette discipline l’intéresse surtout quand ça se passe en Afrique», souligne le frère du B52 qui promet de se rapprocher des organisateurs.

Pourquoi pas un combat Bombardier-Abu Bakr Azaitar ?
D’ailleurs le contexte s’y prête quand on sait que l’ex-Roi des arènes a présentement un problème d’adversaire. Son combat avec l’Américain Bop Sapp n’ayant pas encore été concrétisé. La seule alternative pour le moment étant son combat-revan­che contre Balboa, prévu à Dakar.
A défaut de participer à cet événement du 18 août à Tanger (un problème de délai peut se poser), Bombardier ou un membre de son staff peut se déplacer à Tanger comme observateur. Histoire de nouer des contacts et voir éventuellement les possibilités d’un combat entre lui et l’un des frères Azaitar. «Pourquoi pas ? Une affiche entre Bombardier et Abu Bakr Azaitar, qui est ici notre star, c’est faisable et ce serait une grosse affiche et une belle manière de lancer les MMA en Afrique», a lâché un confrère marocain.
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here