PARTAGER

La Conférence des leaders de la coordination pour la démocratie et le socialisme (Cds) dit avoir appris avec «stupeur» et «désolation» le «revirement scandaleux» de Yahya Jammeh qui a finalement décidé de ne pas reconnaître sa défaite à l’élection présidentielle du 1er décembre en Gambie. Dans un communiqué, ces partis de Gauche mettent en garde le Sénégal quant à toute intervention dans ce pays qui lui est voisin. «(…) Toute intervention ou action de la part du Sénégal doit avoir la caution de la communauté internationale organisée, compte tenu notamment de ses expériences gambiennes et bissau–guinéennes…», déclarent-ils.
Cependant, Pape Demba Sy et ses camarades appellent la Cedeao et l’Union africaine à «rester fermes avec le Président déchu et à se donner les moyens efficaces et efficients, voire sages, pour restaurer la légalité constitutionnelle au terme du mandat de Yahya Jammeh». D’après la Cds, le Président sortant «prépare l’horreur par la répression violente, fort d’une partie de ses forces armées corrompues et de ses nouveaux accords de défense qu’il espère faire prévaloir». Par conséquent, les partis de Gauche invitent tous les acolytes de l’homme de Kanilai à la «retenue et à être du côté du Peuple gambien et de son Président démocratiquement élu» M. Adama Barrow.
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here