PARTAGER

L’international sénégalais, Idrissa Gana Guèye, admet que les choses ont été difficiles pour Everton, et affirme que le club est bien meilleur que ne le laisse supposer sa 16e place actuellement au classement de la Premier League.
«Nous avons les joueurs pour atteindre le sommet de la Premier League», a déclaré Guèye à la presse anglaise. «Nous avons dépensé beaucoup d’argent pour se battre pour la quatrième place ou la cinquième. C’est très difficile pour tout le monde, c’est difficile pour les fans, et c’est difficile pour les joueurs, car nous savons à quel point nous pouvons être bons. La saison dernière c’était super mais cette saison c’est dur», déplore l’ancien pensionnaire de Diambars. Qui ajoute : «C’est une grande surprise pour tout le monde, mais je crois que nous avons les joueurs pour se relever et commencer à gagner. Nous savons que c’est une période difficile mais nous devons être ambitieux.»
Les Toffees sont actuellement sans manager après que Ronald Koeman a été licencié suite à un mauvais début de saison. David Unsworth a pris temporairement en charge le club, mais n’a pas réussi à renverser la vapeur en cherchant un manager permanent.
Le joueur de 28 ans a manqué un seul match de championnat d’Everton cette saison, étant devenu une pièce maîtresse de son milieu de terrain suite à un transfert de 7 millions de livres d’Aston Villa en août 2016.

Mondial 2018 : «Procurer au peuple les mêmes émotions qu’en 2002»
Qualifié pour le Mondial 2018, le Sénégal en sera à sa 2e participation après l’édition de 2002 disputée de belle manière. Alors jeune de 12 ans, Idrissa Gana Guèye se souvient de ces moments historiques. «Bien sûr, je me souviens de 2002. J’étais dans mon quartier et chaque fois que le Sénégal gagnait, tout le monde sortait pour fêter la victoire dans la rue. Tout le pays était en liesse. Donc, nous ne pouvons pas oublier ces moments», a-t-il déclaré, cité par Liverpool Echo.
«C’était la première fois que le Sénégal était en Coupe du Monde, donc je ne peux pas l’oublier. C’étaient les premiers meilleurs moments que nous avons eus dans le football. Ce qui fait que c’est une grande fierté pour moi d’être parmi les acteurs qui ont conduit ce pays à son deuxième Mondial. C’est important pour nous. Mais ce n’est pas tout. J’espère que nous pourrons procurer au Peuple les mêmes émotions qu’en 2002. Nous en avons les qualités, nous espérons pouvoir faire mieux que nos devanciers de 2002.»
Avec Galsenfoot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here