PARTAGER

Selon le dernier bulletin sur le coronavirus publié par le ministère de la Santé de la Gambie hier, le pays a enregistré plus de 1 200 cas positifs dont 26% sont des agents de santé et 65% ont moins de 40 ans.

La pandémie à coronavirus gagne du terrain en Gambie qui a rétabli la semaine dernière le couvre-feu. Ce pays a dépassé le millier de cas de citoyens confirmés positifs au Covid-19 à la date du vendredi. Dans un bulletin produit par The epidemilogy and disease control unit, on peut lire que 1 235 cas de malades du coronavirus sont recensés dans le pays, dont 60% sont des hommes, et 65% des malades du Covid-19 ont moins de 40 ans. Durant cette dernière décade après la Tabaski, les cas positifs ont augmenté de 100%.
Par ailleurs, le ministère gambien de la Santé renseigne que 26% des personnes contaminées sont des personnels de santé qui sont localisés précisément dans les structures médicales de Pakala, Bmchh et Efsth, des centres de traitement du Covid-19 se trouvant à Banjul précisément. Ce n’est pas tout. Toujours selon ce rapport, 60% des cas de malades sont symptomatiques, manifestent une perte de goût et sont sujets à des toux intermittentes. On renseigne aussi que 15 membres de la Croix-Rouge préposés à l’enterrement des cas de décès ont bénéficié d’une assistance psycho-sociale ainsi que 50 agents de santé en poste dans les lieux réservés à l’isolement des cas suspects et des cas contacts, sans préciser les raisons de cette assistance.
Aujourd’hui, 485 personnes sont mises en quarantaine. Pour la situation épidémiologique globale, on note que 1 235 cas sont positifs en Gambie, 23 décès, 221 guéris.
Le premier cas de Covid-19 est détecté le 17 mars 2020 et que la seule petite ville de Banjul compte 115 cas ; d’où l’appel au confinement de cette ville par madame son maire, visiblement impuissante devant la propagation fulgurante du virus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here