PARTAGER

C’est une séance d’explications à laquelle s’est livré à nouveau l’Institut Pasteur de Dakar, organisme central dans la lutte contre le Covdi-19. Entre le 2 mai et hier, l’Ipd a réalisé 32 mille 723 tests virologiques. Si Dr Amadou Alpha Sall, administrateur de l’Institut Pasteur, a confirmé que le coût d’un test peut atteindre 50 mille F Cfa, le coût global de ces prélèvements est de 1 milliard 636 millions 150 mille francs. Mais Dr Sall précise que «cette activité est menée dans le cadre de la mission de santé publique de sa structure, sans aucune facturation en contrepartie. L’Ipd ne gagnera aucun franc avec cette pandémie. Aucune personne honnête et intègre ne dira qu’elle a payé un test. L’Ipd n’a jamais facturé ses tests». Il annonce que l’institut a quand même reçu un appui de l’Etat. En plus, il explique que Pasteur tire des revenus additionnels de la vente des vaccins et de l’appui de certains partenaires. «Rien ne va changer parce qu’on ne va jamais facturer les tests», précise Dr Sall, très serein malgré les accusations. Quid de celles du monopole de la gestion des tests ? «On n’a jamais demandé un quelconque monopole dans cette affaire», tranche l’administrateur de l’Ipd.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here