PARTAGER

Je voudrais me permettre de vous adresser la présente lettre ouverte pour vous remercier tout d’abord d’avoir bien voulu consacrer l’année 2017 à la culture. Je viens aussi partager avec vous l’attachement et la soif de connaissance des citoyens sénégalais par rapport à leur riche héritage.
A travers les arts, la culture et les sciences, notre pays s’est de tout temps illustré en Afrique et dans le monde. Il en est ainsi pour ne citer que ceux-ci, les legs de feus Doudou Ndiaye Coumba Rose, Mariama Ba, Ousmane Sembène, Ousmane Sow Huchard et Cheikh Anta Diop.

Excellence, M. le président de la République
Les citoyens sénégalais ont besoin de s’approprier l’héritage culturel laissé par ces illustres femmes et hommes. Rappelons que certains médias, à travers leurs programmes, se sont déjà employés à valoriser l’histoire du Sénégal. L’année 2017 tire à sa fin et comme évènement majeur pouvant marquer le dernier trimestre, il me paraît important de magnifier l’exemplarité de Cheikh Anta Diop, comme l’a si bien rappelé notre compatriote basée en France, Mme Dieynaba Sar*. Dans la pétition* qu’elle a initiée, elle y invite les médias sénégalais à s’impliquer davantage dans la vulgarisation du film documentaire Kemtiyu, Sëex Anta Diop. Nous sommes nombreux à reconnaître que la vulgarisation du film documentaire des réalisateurs Ousmane William Mbaye et Laurence Attali devrait consolider ces efforts de commémoration et d’enseignement de l’histoire du Sénégal. Depuis 2016,  le travail de commémoration  de la vie et de l’œuvre du digne fils de Ceytu a valu aux auteurs des citations et des récompenses tant en Afrique qu’à travers le monde.

Excellence, M. le président de la République
Kemtiyu Sëex Anta Diop est très peu connu des Sénégalais pour n’avoir été diffusé que dans quelques cercles restreints. Le ministère de la Culture et de la communication devrait prendre l’initiative de faire mieux connaître Cheikh Anta Diop au Sénégal, en procédant à une large diffusion de ce documentaire.
A la suite de Mme Dieynaba Sar, les jeunes du réseau Yahr estiment que la valorisation de notre riche et précieux héritage culturel constitue un atout majeur pour le développement de notre pays et doit figurer en bonne place dans le Plan Sénégal émergent.

Enfin, Excellence M. le président de la République
Les crises récurrentes notées au Sénégal tant dans le domaine de l’éducation que dans la gestion des rapports interpersonnels entre les différents composants de notre société méritent une attention particulière. Les jeunes du réseau Yahr pensent qu’une meilleure appropriation de l’héritage de ces illustres hommes et femmes aiderait à relever les défis auxquels les Sénégalais sont confrontés.
Dans les difficultés comme dans la croissance, le Sénégal est un, les Sénégalais conscients et prêts à contribuer à son développement, surtout les jeunes.
* professeur d’anglais à Bordeaux
* Signer la Pétition : https://www.change.org/p/mr-macky-sall-pr%C3%A9sident-de-la-r%C3%A9publique-du-s%C3%A9n%C3%A9gal-diffuser-kemtiyu-cheikh-anta-diop-%C3%A0-la-t%C3%A9l%C3%A9-au-s%C3%A9n%C3%A9gal-c-est-un-devoir-de-m%C3%A9moire?recruiter=743408797&utm_source=share_petition&utm_medium=email&utm_campaign=share_email_responsive
Borso TALL
Funder and President of the Yahr Network
Social Worker
English Teacher
Senegal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here