PARTAGER

Quelques jours après leur exclusion pour absentéisme, les 8 conseillers municipaux de Djidah Thiaroye Kao veulent traduire le maire libéral Cheikh Dieng devant la justice.

Les 8 conseillers municipaux de Djidah Thiaroye Kao exclus pour absentéisme ne comptent pas rester les bras croisés. Hier, ils se sont réunis chez Sophie Ndiaye Cissokho pour dénoncer avec la plus grande énergie la décision. Mieux, ils annoncent une plainte contre le maire libéral Cheikh Dieng. «Nous condamnons cet acte illégal, inélégant et ignoble que constitue notre révocation du Conseil municipal que le maire veut présenter aux yeux de l’opinion comme une démission de fait. Nous tenons à lui signifier toute notre détermination et à user de toutes les voies de recours prévues par la loi. Nous avons décidé d’attraire Cheikh Dieng en justice», avertit Modou Guèye, porte-parole du jour. Le groupe des 8 estime que c’est un «licenciement abusif». A quelques mois des élections locales, ils ont profité de l’occasion pour faire le bilan de l’équipe sortante. «Les populations de Djidah Thiaroye Kao n’oublieront jamais pour avoir souffert dans leur chair une gestion clanique, partisane et nébuleuse. En effet, dès sa prise de fonction, le maire Cheikh Dieng a commencé à mettre en place sa propre administration en nommant sa belle-sœur directrice de cabinet, son neveu comme directeur administratif et financier et son petit frère comme secrétaire municipal en remplacement du titulaire à ce poste, licencié abusivement», détaille M. Guèye.
Sur les motifs de leur révocation brandis par Cheikh Dieng, les 8 conseillers exclus précisent : «De 2002 à 2009, Cheikh Dieng, conseiller municipal sous le magistère du maire Sidy Sall ici présent, n’a assisté qu’à la seule réunion du Conseil installant le bureau municipal. Aujourd’hui, il est conseiller à la Ville de Pikine où il n’a eu à émarger qu’à deux reprises. Pis, il refuse d’adresser au maire de la Ville les correspondances pouvant permettre à notre commune de bénéficier de l’appui institutionnel de la mairie faîtière, privant ainsi notre commune de possibilités d’équipements en infrastructures, uniquement pour une posture politicienne.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here