PARTAGER

Le budget de la mairie de Tamba dirigée par le maire Mame Balla Lô a connu une baisse de plus d’une centaine de millions. Pour l’exercice de l’année 2017, il est arrêté à la somme de 1 milliard 597 millions 940 mille 759  francs Cfa contre 1 milliard 709 mil­lions 535 mille 264 francs, en 2016. Cette baisse explique l’édile de la ville, est due au fait de vouloir mettre en place un budget réaliste par rapport aux prévisions des recettes. D’ailleurs un document remis à la presse indique  que le budget de 2016 avait été recouvré à hauteur de 45%.   Les recettes de fonctionnement sont évaluées pour l’année 2017 à 1 milliard 255 millions 518 mille 884 francs Cfa, là où les recettes d’investissement sont seulement, de 342 millions 421 mille 875 francs Cfa.   Selon le maire Mame Balla Lô, qui a parlé de la situation des recouvrements,  «le recouvrement des recettes a connu une évolution positive». En effet argue Mame balla, de 526 millions de francs Cfa en 2014, les recettes sont passées à 632 millions en 2015, puis à plus de 800 millions de francs Cfa en 2016. «Si des efforts, sont encore consentis, la barre du milliard de francs peut être atteint», espère le maire.
Durant aussi cet exercice, même si le maire reconnait que tout est priorité à Tamba,  les secteurs de la santé, de l’éducation, de la jeunesse et surtout le lotissement de certains quartiers seront au cœur des actions de l’équipe municipale, confie M. Lô. Concernant le lotissement de certains quartiers, une enveloppe de près de trente millions de francs Cfa y sera injectée. Cependant, soutient-il, la commune n’a plus de terres même s’il est envisagé de rencontrer les maires de Nétte­boulou, Missira et de Sinthiou Malème dont les limites de leurs collectivités locales jouxtent la commune, afin qu’ils puissent leur allouer une partie de leurs terres pour d’éventuels investissements ou aménagements, ceci dans le cadre de l’intercommunalité, explique Mame Balla Lô.
 afall@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here