PARTAGER

Les conseillers de Saré Bidji ont adopté le budget 2017 de la commune. Pour l’exercice de l’année 2017, les ressources de cette localité située dans le département de Kolda sont arrêtées à la somme de 211 millions 467 francs Cfa. A travers ce budget, les investissements sont évalués à 160 millions 967 mille francs Cfa, contre 50 millions 500 mille francs Cfa pour le fonctionnement. Une répartition qui met en priorité les réalisations en perspectives pour tirer Saré Bidji vers l’émergence. D’ailleurs, parmi les priorités du moment, la commune de Saré Bidji mentionne la formation de ses 46  conseillers et des couches sociales comme les Groupe­ments de promotion féminine. Ce renforcement de capacité des leaders vise l’émergence de la citoyenneté, selon le maire Malang Mballo. Précisant que cette formation assurée, permettra au conseil de mieux voir et de bien comprendre les axes à s’approprier pour développer la commune, après des débats de fond et de qualité. L’approvision­nement des populations en eau potable demeure aussi, une priorité. En effet, la commune qui polarise 93 villages ne compte qu’un seul  forage. Ainsi, les populations se ruent des fois vers les puits pour satisfaire leurs besoins en eau.
Pour mobiliser ces ressources financières ce budget, Malang Mballo et son équipe comptent sur les recettes des frais de bornage,  le paiement de la patente, les frais du foncier bâti, les redevances de l’exploitation forestière, et la taxe sur le stationnement. Les fonds de concours et fonds de dotation, l’appui des partenaires comme le Pro­gra­mme national de développement local (Pndl), sont attendus pour boucler ce budget au grand bénéfice des populations de cette commune rurale du département de Kolda.
elcoly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here