PARTAGER

Les Lions ont gagné (3-0) sans convaincre le Soudan ce samedi au stade Senghor. Un succès mérité et important qui n’empêche pas le coach, Aliou Cissé, de déplorer le manque d’intensité dans le jeu des coéquipiers de Sadio Mané.

Comment jugez la prestation de votre équipe, large vainqueur du Soudan ?
Une équipe comme le Sénégal peut faire mieux. Il y a eu des séquences de jeu qui ont été intéressantes mais le regret que j’ai c’est qu’on n’a pas mis beaucoup d’intensité de la première à la 95e minute. Il faut qu’on s’améliore à ce niveau-là. Mais comme je le dis, je crois que le plus important ce sont les trois points déjà pris. Il y a encore du boulot et on va continuer à travailler.

Le mauvais état de la pelouse, que vous avez déploré, peut-il expliquer cela ?
Peut-être oui ! Je n’ai pas envie de trouver des excuses mais comme je l’ai dit la semaine, la pelouse n’est pas bonne. Effectivement, il y a eu beaucoup de déchets techniques. C’est peut-être dû à la pelouse ou un manque de concentration.
On a noté dans le onze de départ des jeunes promet­teurs ?
En effet, il y a Pape Abdou Cissé, en défense centrale, qui est un garçon plein de talent. Il y a aussi Racine Coly. C’est vrai que depuis quelque temps, on prend beaucoup de buts. Et le fait de n’en avoir pas pris, je peux dire que c’est intéressant. C’est une satisfaction. Coly (Racine) et Kouyaté ont fait du bon boulot. Vous avez vu ces jeunes, ils ont pallié l’absence des cadres. La défense a fait montre d’une solidité malgré l’absence de ces cadres. La qualité est là. L’entrée de Sidy Sarr n’a pas été mal. Il fait partie de cette génération montante comme les Hamath Diédhiou. Ce que j’attends d’eux est qu’ils viennent travailler durement et s’installer définitivement dans cette sélection. Je suis dans la continuité. Si on prend le match de Coupe du monde contre la Colombie, on note sept absents, tous sont blessés. C’est bon d’avoir un onze de départ en perspective de la Can. On y travaille.

Zdravko Logarusic, coach du Soudan : «Notre objectif, ce n’est pas la Can»
«Nous avons fait de notre mieux pour jouer ce match. Nous avons beaucoup appris de ce match. Le football est un jeu extraordinaire qui nous réserve ses surprises. Le football soudanais a quelques difficultés. Le championnat vient d’être bouclé récemment. Les joueurs sont épuisés. On ne se soucie pas de ces éliminatoires. Ce qui est important c’est de préparer la relève. Notre objectif, ce n’est pas la Can mais les éliminatoires de la Coupe du monde.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here