PARTAGER

Le Cnoss ne veut pas faire les choses à moitié à l’occasion des Jeux Olympiques de la Jeunesse (Joj) que le Sénégal accueille en 2022. Du coup, le président du Cnoss, Diagna Ndiaye, et son équipe entendent ratisser large en associant tout le monde à cet événement mondial ; à l’image du président de la Nba-Afrique, Amadou Gallo Fall, qui compte accompagner les organisateurs pour une réussite totale.

Rencontre avec le président du Cnoss
«J’ai félicité le Président Diagna Ndiaye lors de notre rencontre. Il m’a reçu dans son bureau. Je l’ai félicité pour avoir pu convaincre le monde olympique à amener les Jeux Olympiques de la Jeunesse pour la première fois en Afrique et au Sénégal. Je pense que c’est une grande opportunité pour le pays. Le Sénégal va y trouver une belle vitrine. Ainsi, au-delà de la Nba Afrique, en ma qualité personnelle, je serai disposé à contribuer autant que possible pour faire de cet évènement une réussite totale pour le Sénégal, pour l’Afrique.
La Nba Afrique est très fière de pouvoir collaborer avec les organisateurs de ces Joj pour vraiment continuer à faire rayonner le basket-ball, une discipline où l’Afrique peut exceller, rivaliser avec les meilleurs au monde surtout dans les catégories jeunes puisque nous sommes focalisés sur le développement à la base et nous serons prêts à mettre notre expertise, notre savoir-faire à contribution pour vraiment contribuer à des Jeux très rayonnants. Pour nous, ce serait une fierté de pouvoir accueillir le reste du monde chez nous et d’aider dans l’organisation, dans l’accueil et dans la performance de nos équipes.»

Impact des Joj sur le Sénégal
«Je pense que ces Jeux sont une bonne opportunité devant permettre au Sénégal, dans son élan déjà amorcé, de continuer à émerger. Le Sénégal pourrait être un hub. Il est déjà même un hub sur beaucoup de points de vue. Je pense qu’il y a un énorme potentiel pour continuer d’attirer les visiteurs de tous les coins du monde. Nous avons un très beau pays, avec une très bonne culture, une richesse culturelle et des traditions que je pense, nous devons partager avec le reste du monde. Notamment, notre Téranga (hospitalité) qui est connue sur le plan mondial.»

Des Jo d’été en Afrique d’ici 2032 voire 2036 ?
«Je pense que tout commence par le développement d’infrastructures, de standard mondial. Ce qui est en train de se faire au Sénégal. Nous avons Dakar-Arena qui n’a rien à envier aux complexes sportifs les plus modernes au monde. D’ailleurs, nous avons déjà reçu des experts de la Nba qui sont venus le visiter. Ils sont tous désormais convaincus que nous pouvons abriter des évènements d’envergure ici. Je pense que les Jeux Olympiques des Jeunes en sont une parfaite illustration. Leur validation est une opportunité devant nous pousser à faire du Sénégal un véritable hub sportif. Maintenant, il faudra en profiter bien, en amont, pour véritablement asseoir une politique sportive d’excellence. Le talent ne nous manque pas. Nous en disposons dans beaucoup de disciplines, évidemment au basket. Je pense qu’on a un patrimoine très spécial qu’il nous faut maintenant valoriser et consolider. Il y a aussi d’autres disciplines comme l’athlétisme, le volley-ball où nous pouvons exceller. Nous avons notre place aujourd’hui. L’Afrique, c’est le continent du football avec des talents qu’on exporte partout. Il faut continuer à travailler pour avoir des championnats forts, des compétitions à forte valeur ajoutée en gardant certains de nos talents parce qu’on aura construit l’infrastructure économique et l’écosystème favorable. Je suis sûr qu’avec une telle vision on va avoir de très bons résultats lors des prochaines Coupe d’Afrique, au football mais aussi dans toutes les autres disciplines, notamment le basket, l’athlétisme, le volley-ball, etc., même le tennis. C’est vous dire que ces Jeux Olympiques de la Jeunesse sont une très grosse opportunité. Mais, il faut travailler pour développer l’expertise des entraineurs, des formateurs dans toutes ces disciplines.»
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here