PARTAGER

De retour à Angers, en Ligue 1 française, Cheikh Ndoye jette un coup d’œil dans le rétroviseur en se rappelant quelques souvenirs de son passage en D2 anglaise. Evidement son altercation avec John Terry ne pouvait être occultée. Explications.

Cheikh Ndoye est de retour cet été à Angers en France. Après une saison en Angleterre à Birmingham, il est revenu dans le club qui l’avait vendu l’été précédent. De son séjour outre-Manche, le milieu de terrain sénégalais retient le mauvais temps, la pluie et le froid, le box to box, l’absence de mises au vert, le derby contre Aston Villa… et l’altercation avec John Terry.

«C’est une image qui ne me ressemble pas»
Justement, concernant cette altercation, l’image est saisissante. Mais, l’acteur principal n’en est pas fier. On voit Ndoye tenir le cou de Terry du haut de son 1m92 et 90 kg. «C’est une image qui ne me ressemble pas», regrette-t-il dans un entretien, paru dans le quotidien sportif français L’Equipe de ce jeudi. «Ça ne m’était jamais arrivé en France, ça m’est arrivé en Angleterre. Donc, je suis désolé.» Mais au juste, que s’est-il passé entre les deux joueurs ? Cheikh Ndoye crie au complot : «Il m’a insulté et m’a attrapé en premier. En fait, c’était un coup monté. Ils ont fait exprès. On a la touche. Moi, je dévie la balle dans la surface, il y en a un qui m’accroche au sol et l’autre (Terry) qui me pousse… J’essaie d’esquiver et, il m’attrape. J’étais bloqué, je voulais qu’il me lâche, il ne voulait pas me lâcher. Et, je lui ai pris le cou. J’ai pris un second jaune et lui, rien.»
A l’arrivée, Birmingham s’est incliné (0-2) sur les terres de l’ennemi intime, après avoir concédé le nul (0-0) à domicile à l’aller. Un affront pour les fans du club. «Je n’ai jamais vu un derby aussi chaud. C’est ça, le vrai derby, s’enflamme le Lion. Tu sens que vraiment que s’en est un dans l’intensité, l’attente des supporters, la préparation. Ils acceptent que tu perdes tous les matchs. Mais, pas celui-là», a-t-il soutenu.

SALAIRE De retour à Angers : Cheikh Ndoye gagne 3 fois plus que ce qu’il percevait avant en France

Le milieu de terrain de l’Equipe nationale du Sénégal, Cheikh Ndoye, a vu son salaire être révélé. En effet, nous apprenons qu’il gagne 150 mille euros (environ 100 millions de francs Cfa) de salaire brut par mois. C’est trois fois plus que ce qu’il percevait en France, à Angers, avant son passage outre-Manche, la saison dernière, pour Birmingham (Championship).
Revenu en Ligue 1 seulement un an après son départ, le colosse garde le même salaire qu’en Angleterre. Le club anglais et la direction angevine ayant trouvé un accord pour supporter la charge ensemble.
Avec L’Equipe

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here