PARTAGER

Chose assez rare, le combat Modou Lo-Eumeu Sène n’a pas drainé du monde, dimanche dernier. Pourtant l’occasion était belle pour une affiche si populaire et qui s’est tenue dans un grand stade comme celui de Léopold Senghor. Une situation déplorée par le président de l’Association des amateurs de lutte, Doudou Diagne Diecko, qui accuse le promoteur, Tapha Diop, d’avoir organisé en solo.

Attendiez-vous à voir Modou Lô battre par Ko Eumeu Sène ?
Les deux lutteurs ont eu la même stratégie qui consiste à privilégier la bagarre avec l’intime conviction pour chacun de mettre Ko l’autre. Modou Lô a bien étudié son adversaire. Tout le monde disait que les cinq premières minutes seront à l’avantage de Eumeu. Mais on disait aussi qu’au-delà des cinq minutes, Eumeu n’est plus maître du jeu. Eumeu Sène devait chercher à privilégier le corps-à-corps. On connait la suite avec son crochet gauche esquivé par Modou Lo qui a enchainé par deux uppercuts. Le Ko était inévitable pour Eumeu.

La violence de ce Ko a fait débat. D’aucuns redoutent de voir un lutteur perdre la vie un jour…
Combien de joueurs ont perdu la vie au cours d’un match ? Y’en a beaucoup. Y’a d’autres exemples. Je ne trouve pas pertinente la proposition de faire porter des gants aux lutteurs. Personne ne peut échapper à son destin. C’est un faux débat. Qu’on arrête. On parle de lutte avec frappe. La bagarre n’est qu’un moyen pour trouver une faille.

Votre avis sur les deux lutteurs ?
J‘avais dit que même s’il perdait contre Balla Gaye 2, Modou Lô restera Modou Lô. C’est un lutteur technique, courageux et qui incarne beaucoup de personnalité. C’est quelqu’un qui est concentré au maximum au cours de ses combats. Il ne néglige aucun détail. Quant à Eumeu Sène, il devrait revoir son entourage. C’est un lutteur qui est trop introverti et c‘est un défaut qu’il devrait corriger. Si c’est fait, cela lui permettrait de bénéficier des conseils des autres pour se remettre à l’endroit.

Comment entrevoyez-vous leur avenir dans l’arène ?
Eumeu Sène pourrait croiser Tapha Tine ou Bombardier. Modou Lô pourrait aussi s’expliquer avec Bombardier qui l’avait battu. Il pourrait aussi prendre Tapha Tine.

Seriez-vous de ceux qui militent pour des retrouvailles entre Modou Lô et Balla Gaye 2 ?
C’est à Modou Lô que revient le dernier mot de croiser ou pas Balla Gaye 2 qui l’a battu à deux reprises. La balle est dans son camp.

Militez-vous pour l’organisation d’un tournoi entre l’actuel «Roi des arènes» et ses prédécesseurs qui sont toujours en activité ?
Il y avait des promoteurs qui s’étaient engagés à organiser ce genre de tournoi. Mais Eumeu Sène avait soutenu qu’il ne souhaite plus rencontrer Balla Gaye 2. Maintenant qu’il a subi une défaite, il se pourrait qu’il change d’avis. Mais en fait, la mise en place de ce tournoi dépend des promoteurs et des lutteurs.

En tant président des amateurs, comment expliquez-vous la faible affluence notée au stade Senghor pour un combat aussi populaire ?
Il n’y a pas eu une forte affluence au stade parce qu’il n’y a pas eu assez de communication autour de l’évènement. Le combat n’a pas été vendu comme il se doit. Il n’y a pas eu assez de promotion autour d’une telle affiche. Je trouve que le promoteur (Tapha Diop) a centralisé tout sur lui. Il n’a pas associé les autres acteurs de la lutte dans l’organisation dudit combat. Il devait y associer les managers, les amateurs, etc. Ces acteurs constituent des supports pour la lutte. Si tu les écartes, tu n’auras pas ce que tu vises.

La cherté des billets n’est-elle pas l’autre cause du manque d’affluence ?
Disons le vrai problème est que tu ne peux pas vendre à une personne un billet pour l’annexe loge et que tu lui demandes d’aller s’installer en tribune couverte. On ne pas payer son billet à 50 mille francs pour la loge présidentielle après on te demande de te mettre à l’annexe loge. Tu ne peux pas attendre jusqu’à mercredi pour dire que tu décides de vendre des billets à 75 mille francs après avoir initialement annoncé 50 mille francs. C’est ce qui a fait que beaucoup se sont dit qu’il valait mieux se rendre au Cng pour se procurer un billet de 2500 francs que de sortir 75 mille de sa poche pour acheter un billet. Il y a aussi le fait qu’il y a eu une fausse information qui a circulé disant que le combat est annulé. Cela a fait que plusieurs personnes ne se sont pas rendues au stade. D’ailleurs, j‘ai éclairci la lanterne des gens qui m’ont contacté par téléphone me demandant du bien-fondé de cette information le jour du combat. Enfin, il y a une lenteur dans la vente des billets qui a fait que beaucoup de supporteurs ont boudé le combat en rentrant chez eux. Et là, j’avais demandé l’ouverture de plusieurs guichets pour éviter un tel couac. Mais en vain.

En dehors du manque d’affluence, il y a eu quand même une bonne organisation surtout au niveau de la sécurité…
C’est l’occasion de féliciter les Forces de l’ordre qui ont assuré la sécurité lors du combat. Les amateurs sont rentrés chez eux en toute quiétude. J’adresse aussi mes vives félicitations à l’arbitre qui a sauvé la vie à Eumeu Sène en lui apportant les premiers secours. Il mérite d’être félicité, encouragé et même décoré. Les autres arbitres devraient s’inspirer de son exemple. C’est très important.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here