PARTAGER

Après l’annonce de sa venue au Casa Sports, Diomansy Kamara ne s’était jusque-là pas prononcé sur la question. Le Lion a brisé le silence lors d’une interview accordée à 13TV et reprise par seneprolongations, où il est revenu sur sa supposée venue dans l’équipe de Ziguinchor, sur la sélection nationale et sur la Can 2019.

L’ancien Lion s’est exprimé lors d’une interview accordée à 13TV, une chaîne numérique sénégalaise. Devenu consultant depuis quelques années, Diomansy Kamara fait partie des anciens internationaux qui jouissent d’un certain respect vis-à-vis de leurs compatriotes. Une personnalité prise pour modèle par bons nombre de jeunes footballeurs.

«Mes discussions avec le Casa n’ont pas abouti…»
Annoncé au Casa Sports, «Dio» ne débarquera finalement pas dans la formation du Sud du Sénégal. «Le Casa Sports m’avait sollicité mais les discussions n’ont pas abouti. Je ne travaillerai pas avec eux cette saison même si j’ai des jeunes qui sont là-bas. Le plus important, c’est de faire avancer le football sénégalais. Mais j’ai de très bons rapports avec Pierre Goudiaby Atepa et le président Sané (Seydou). Mon actualité se situe à ce niveau-là et je rends grâce à Dieu», dit-il.
Sur les raisons de sa non-venue dans l’équipe phare de Ziguinchor, le l’ancien Lion n’a pas voulu aller plus loin. «J’ai dû prendre du recul par rapport à différentes activités sur lesquelles je m’étais investi. J’ai repris doucement avec Canal+. Je suis un peu dans le football avec des gamins avec qui je suis en train de travailler», a laissé entendre Diomansy Kamara.
Né (en France) et grandi en Europe, «Dio» a décidé de rentrer dans son pays d’origine, le Sénégal où il vit désormais en famille. Questionné sur ses centres d’activités actuelles, le consultant de Canal+ nous rappelle qu’il est dans «un gros projet immobilier» sur lequel il communiquera «sous peu». Car, le plus important est de se «sentir utile» à la fin de sa carrière. Pour lui et sa femme «c’était une occasion de rentrer au Sénégal et de voir quelles opportunités allait s’offrir à nous. Ici, il y a l’islam, le soleil, la mer et il y a la belle qualité de vie. En Afrique, il y a beaucoup de choses à faire et je rends grâce à Dieu, tout se passe bien pour moi», explique-t-il.

«C’est plus sympa d’aller faire une Can en Egypte qu’en Afrique du Sud»
Un des consultants les plus audibles de Canal+, l’ancienne star de Celtic Glasgow est aussi revenue sur la sélection nationale du Sénégal. A en croire à Kamara, le sélectionneur des Lions, Aliou Cissé, est sur la une bonne voie. «L’équipe progresse parce qu’elle est 23e mondiale et première Nation africaine. Il y en a qui aiment le beau jeu et d’autres non. Moi, je suis pour la culture italienne ou allemande où vous pouvez gagner par un but à zéro. Bien sûr qu’on attend plus du Sénégal mais il ne faut pas qu’on se dise qu’on a les meilleurs joueurs du monde et qu’on peut faire ceci ou cela. Aliou est dans sa logique. Il a réussi à qualifier l’Equipe nationale à la Coupe du monde et à la qualifier à la Coupe d’Afrique aussi. Maintenant, personne ne fait l’unanimité. Son bilan est très flatteur. Et que dire de son bilan à part ce qu’il y a sur le papier.»
Revenant sur l’attribution de la prochaine Can 2019 : «On s’attendait tous au Maroc comme choix, lui qui flirtait avec la Caf depuis l’annonce à 24 équipes. Après, on nous a annoncé que le Roi du Maroc voulait se désister. Ça aussi, c’est une stratégie politique. Maintenant concernant le choix de l’Egypte, C’est une bonne chose. On se souvient qu’on a une histoire avec ce pays. On avait fait là-bas une très bonne Can en 2006 et qu’on a toujours au travers de la gorge. Cela pourrait être une bonne chose pour nous. Il y a aussi le phénomène Mohamed Salah-Sadio Mané qui sont en concurrence. Je préfère une petite Can, où les villes ne seront pas loin. C’est plus sympa d’aller faire une Can en Egypte qu’en Afrique du Sud», a rappelé Kamara.

«C’est à Aliou Cissé de faire mentir ceux qui le critiquent»
Sur la chance des Lions avec Cissé à la prochaine Can : «Aliou Cissé a ses détracteurs mais il a aussi ses partisans. C’est quelqu’un de fougueux, de sanguin. Il a pris du recul et il a compris que ces critiques sont là. C’est à lui de faire mentir ceux qui le critiquent» en gagnant la Coupe d’Afrique. «Cette Can sera l’une des plus relevées. C’est la première fois qu’on aura 24 équipes. Il va falloir se préparer en amont. Allons-y avec beaucoup d’humilité et ça peut être la bonne année», résume Diomansy.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here