PARTAGER

S’il voulait convaincre Arsène Wenger qu’il avait fait le bon choix en le titularisant face à Crystal Palace, Olivier Giroud ne s’y serait pas pris autrement. Le Français d’Arsenal a en effet ouvert le score à la 17e minute de façon spectaculaire. Ce but sera sans aucun doute l’un des buts de la saison en Premier League et même en Europe. A l’image de Henrikh Mkhitaryan quelques jours plus tôt avec Manchester United, l’attaquant français a inscrit une volée en aile de pigeon sur un centre de Alexis Sanchez. Mais au-delà du geste technique exceptionnel, ce qui rend le but encore plus spécial est la magnifique contre-attaque qui l’a précédé. Arsenal est passé de sa propre surface de réparation au but adverse en 14 secondes avec six joueurs différents impliqués, souvent en une touche de balle, dont Giroud lui-même, auteur d’une déviation en talonnade dans son camp avant de se lancer dans un appel de balle de 60 mètres.

Wenger : «En 30 ans de carrière, je n’ai jamais vu un tel but»
Aux anges, Arsène Wenger, le coach d’Arsenal, a commenté l’exploit de son avant-centre : «C’est un des plus beaux buts que j’ai jamais vus. La surprise et le geste spectaculaire font partie de la beauté. Je dis souvent aux joueurs que la beauté est dans l’efficacité. Le geste est magnifique, surprenant, spectaculaire et efficace, tout est réuni pour en faire de l’art. L’implication de Giroud au départ de l’action m’a plu, c’est un vrai but collectif avec une réaction individuelle surprenante, c’est du ballet. A l’entraînement, quand il fait ses gammes devant le but, il met des buts spectaculaires, mais un comme celui-là je ne l’ai jamais vu en marquer. En 30 ans de carrière, je n’ai jamais vu un tel but, avec un ballon si haut et dans le dos, je ne m’en souviens pas.»
Avec Lequipe.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here