PARTAGER

Coup de tonnerre dans le groupe B. La troisième et dernière journée de cette poule a été marquée ce dimanche par la victoire de Madagascar face au Nigeria 2-0. Avec cet exploit, les Bareas terminent en tête de leur groupe.

La belle histoire. Après une qualification historique, un nul face à la Guinée et une première victoire en Can contre le Burundi, les Bareas de Madagascar affrontaient le Nigeria, ogre du groupe B, première Nation à valider sa place pour les huitièmes.
Il y a deux ans et demi, le Petit Poucet n’imaginait pas être ici, à Alexandrie, destin en main, face à une des plus grandes nations du football africain. Encore moins s’offrir une victoire de luxe et prendre la tête du groupe B.

Lalaina Nomenjanahary et Carolus dans l’histoire des Bareas
Contre les Super Eagles, les hommes de Nicolas Dupuis avaient une rencontre monumentale à jouer, avec au minimum un nul pour passer au second tour, quel que soit le résultat de l’autre rencontre du jour, Guinée-Burundi. Ils ont fait largement mieux.
Après le magnifique coup franc de Marco Ilaimaharitra face au Burundi (1-0), c’est au tour de Lailaina Nomenjanahary de faire son entrée dans l’histoire du football malgache avec un but dès la 13e minute. Le joueur du Paris Fc profite d’une erreur de Leon Balogun pour ouvrir le score. Le Nigeria aurait pu recoller grâce à Ahmed Musa seul au point de penalty, mais Romain Métanire taclait le ballon en corner (31e).

Des Super Eagles sans inspiration
En fin de première période, les Malgaches ont la possibilité de doubler la mise et de prendre du champ avec Faneva Andriatsima servi dans la surface adverse. Son tir puissant n’est pas cadré. En seconde période, Carolus profite d’un corner pour s’offrir un deuxième but lors de cette 32e édition. L’ancien joueur de L’Usm Alger avait déjà fait trembler les filets face à la Guinée.
Le rêve continu pour les Bareas qui étaient passés par le tour préliminaire lors des qualifications.
Les protégés de Nicolas Dupuis décrochent carrément la lune avec ce huitième de finale et cette deuxième victoire en phase de poules face au géant nigérian, triple champion d’Afrique. Au coup de sifflet final, Carolus, élu homme du match, s’est agenouillé tout comme son compatriote Abel Anicet. Quelle performance !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here