PARTAGER

Pour l’exploitation du fer de la Falémé, l’entreprise turque Tosyali holding va investir 510 milliards de francs Cfa pour gagner 10 mille 185 milliards de francs Cfa. C’est la révélation de Ousmane Sonko qui menace de prison le Président Macky Sall en cas d’approbation de protocole d’accord.

Selon le leader de Pastef, le président de la République a signé avec l’entreprise turque à Istanbul le 9 octobre 2018, soit 4 mois avant l’élection présidentielle, un protocole d’accord sur l’exploitation du fer de la Falémé. Une réserve qu’il évalue à 750 millions de tonnes de minerai de fer et qui, dans la cadre de l’exportation, peut rapporter au Sénégal 33 mille milliards de francs Cfa S’agissant de la transformation du fer, 157 mille 500 milliards de francs pourraient entrer dans les caisses de l’Etat, d’après le candidat malheureux à la dernière Présidentielle.
Toutefois, avec la gestion du Président Macky Sall, a dénoncé Sonko, «le Sénégal ne gagne absolument rien et cela est adossé à des intérêts cryptopersonnels».

«Si 1 million de jeunes sortent…»

Ce projet doit comporter deux phases. La première est étalée sur 18 mois pour la réalisation d’une usine de transformation sidérurgique estimée à 60 milliards de francs Cfa tandis que la seconde portant sur 30 mois concerne l’exploitation du minerai avec un investissement de 450 milliards de francs Cfa.
«L’entreprise aura une exonération d’impôts pendant les 10 ans. Ce qui n’existe dans aucun texte de loi en vigueur au Sénégal. Il s’est engagé à supprimer les parts et diverses taxes sur les prix de l’électricité et du gaz. L’Etat s’est aussi engagé à garantir le prêt que l’entreprise turque fera auprès des banques du Sénégal. Le contrat est fixé à 25 ans. Et, sur les 25 ans, l’entreprise Tosyali Holding va investir 510 milliards de francs Cfa et va gagner 10 mille 185 milliards de francs Cfa. Elle va exploiter, par an, 1 million 200 mille tonnes fer», a révélé Ousmane Sonko rappelant que Arcelor Mittal avait investi 1 100 milliards de francs Cfa en 2006 sous le régime de Wade.
Face à ce «banditisme d’Etat, un crime innommable, inqualifiable contre le Peuple sénégalais, une forfaiture, une haute trahison», le député non inscrit appelle les Sénégalais à barrer la route à ce projet de Macky Sall. Car, fait-il remarquer, il est encore temps de faire reculer Macky Sall parce que le protocole d’approbation n’est pas encore signé. Mais, avertira-t-il, «la signature par le Président Sall est imminente parce que les Turcs sont à Dakar depuis quelques jours». Il a conclu : «Si un million de jeunes sortent dans les rues, Macky va reculer. Si on laisse ce crime passer, que personne ne vienne se plaindre de la gestion de Macky Sall. Les Sénégalais ont une bonne raison d’arrêter Macky Sall.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here