PARTAGER
Mouhamadou Makhtar Cissé, ministre du Pétrole et des énergies

25 candidats ont été sélectionnés pour participer à un programme national de formation de techniciens dans le cadre de l’engagement de British petroleum (Bp) pour le contenu local au Sénégal, visant à développer des compétences nationales et à maximiser l’emploi au niveau du pays. Un programme pluriannuel au terme duquel ils devront être prêts à travailler sur les installations en mer, dans le cadre du projet Grand tortue ahmeyim (Gta).
A noter que près de 1 000 candidatures ont été examinées lors d’un processus de recrutement approfondi et transparent. Celui-ci comprenait des évaluations pratiques, avec notamment des tests d’aptitudes mathématiques et des examens oraux. Un programme sur mesure a été conçu, mentionne un document de presse, pour développer les capacités des apprentis dans plusieurs domaines, notamment la mécanique, la production, l’instrumentation, l’électricité pour qu’ils puissent travailler en toute sécurité sur les sites d’exploitation de Bp en Mauritanie et au Sénégal.
A l’issue de la formation, les candidats recevront des qualifications accréditées au niveau international, conformément aux normes de l’entreprise formatrice. Au cours de la dernière année de formation, les apprentis seront déployés sur les sites existants de Bp pour mettre en pratique les acquis.
«Nous imaginons un avenir prometteur pour l’industrie sénégalaise. Il est important pour les jeunes de recevoir une bonne formation pour jouer le rôle historique de précurseurs sur des installations de cette envergure dans leur propre pays», a déclaré hier Géraud Moussarie, directeur de Bp. Lequel estime que ce n’est que le début d’une initiative sur le long terme. «Notre objectif consiste à développer la capacité des pays à offrir un programme de formation accrédité au niveau international», a-t-il dit.
Pour le ministre du Pétrole et des énergies, Mouhamadou Makhtar Cissé, ce programme de formation répond aux préoccupations du gouvernement de disposer d’hommes, particulièrement de jeunes, capables d’apporter des résultats. «Après la sélection de 22 jeunes de l’Institut national du pétrole et du gaz (Inpg) qui finissent aujourd’hui leur formation, vous serez les premiers de votre génération à participer à la construction de notre industrie dans le secteur du gaz et du pétrole», dira-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here