PARTAGER

La commercialisation de l’arachide du Sénégal sur le marché international devrait se porter beaucoup mieux. En effet, le Président Macky Sall a pris hier en conseil des ministres, «la décision de suspendre la taxe à l’exportation sur l’arachide pour une meilleure pénétration des marchés cibles».
L’Etat avait institué cette taxe sur les exportations de l’arachide en début d’année 2016, pour atténuer les pertes de recettes. Ainsi, la taxe sur le kg d’arachide décortiquée a été fixée à 40 francs Cfa ; quant à l’arachide non décortiquée, la taxe a été arrêtée à 15 francs par kg.
L’arachide sénégalaise est ex­pé­diée en Asie et en Europe. Le Sénégal fait partie maintenant, des premiers pays pourvoyeurs d’arachide du marché chinois. Et depuis quelques années, les ventes de graines à l’extérieur ont prédominé les expéditions de tourteaux et d’huile brute. Ce changement est lié à la désindustrialisation notée au Sénégal. A la place de l’huile brute, ce sont les graines qui sont vendues à l’étranger.
Le chef de l’Etat «a également validé le protocole d’accord Etat/huiliers en vue de protéger le tissu industriel national en réaffirmant la haute priorité accordée au secteur agricole comme moteur de croissance et d’inclusion sociale».
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here