PARTAGER

Le Collège universitaire d’architecture de Dakar (Cuad) a rendu ce mercredi un hommage à ses jeunes diplômés à travers un vernissage qui va se dérouler jusqu’au 3 août à la Galerie nationale de Dakar. Une occasion pour le Cuad de présenter également son projet de requalification urbaine et architecturale du quartier Fass de Dakar.

C’est la fête au Collège universitaire d’architecture de Dakar (Cuad). Créé en 2009, ce centre de formation fête tout au long de l’année ses dix ans. Mercredi dernier en particulier, l’université a rendu hommage à ses étudiants à travers une exposition à la Galerie nationale de Dakar. Les jeunes diplômés du collège ont prouvé qu’ils portent un regard «neuf et décomplexé» sur leur continent. Beaucoup de thématiques sont mises en œuvre dans ces projets d’architecture. Il y a des étudiants qui ont travaillé sur la culture, d’autres sur la physique des matériaux et d’autres encore se sont plus intéressés au sociale. «On a cette grande fierté de pouvoir dire qu’on a contribué à pouvoir former une cinquantaine de jeunes Africains qui, aujourd’hui, sont architectes et pratiquent leur métier. Donc, on leur a demandé de nous envoyer les documents qu’ils ont présentés pour leur soutenance de Master. Et c’est ce que nous avons exposé pour montrer le travail de ces étudiants», a expliqué Mamadou Jean Charles Tall, architecte, président du Conseil d’administration du Collège universitaire d’architecture de Dakar. Plus de 50 jeunes diplômés de seize nationalités différentes ont participé à ce vernissage dont le thème général est «50 architectes pour l’Afrique».
A cette exposition, le Cuad a présenté son projet de requalification urbaine et architecturale du quartier Fass à Dakar. Un travail collectif conçu par l’ensemble des étudiants, de la première année jusqu’au Master. Chérif Diatta, enseignant au collège, et directeur du grand projet initié cette année par le Cuad, donne des détails sur l’initiative. «On a travaillé sur le quartier de Fass-Colobane-Gueule Tapée pour faire une sorte d’analyse et de diagnostic sur l’ensemble des problématiques liées à ce quartier. Et cette réflexion a été intéressante parce qu’on a eu quand même l’appui de la population de ce quartier, mais aussi des collectivités locales. Et l’objectif, c’était de voir l’ensemble des problèmes qui existent dans le quartier. Que ce soit dans le domaine de l’urbanisme et de l’architecture, mais aussi l’ensemble des équipements et des logements.» Ce projet sera soumis au ministre de l’Urbanisme, du logement et de l’hygiène publique.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here