PARTAGER

En partenariat avec Limak-Aidb Summa (Las), gestionnaire de la plateforme aéroportuaire Dakar-Blaise Diagne, les Manufactures sénégalaises des arts décoratifs de Thiès (Msad) exposent, depuis le 14 février, leur dernière collection d’œuvres artistiques. Ceci pour mieux écouler leurs produits qui manquent de promotion.

Du salon d’honneur au salon des Vip infinite, en passant par les salles d’embarquement, la salle d’arrivée, le hall, etc., des tapisseries murales des Manufactures sénégalaises des arts décoratifs de Thiès (Msad) ornent le décor de l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd). En effet, cette structure artistique, en partenariat avec Limak-Aidb Summa (Las), gestionnaire de la plateforme aéroportuaire, expose sa dernière collection d’œuvres d’art depuis le 14 février. Selon Xavier Mary, Directeur général de Las, qui a présidé le vernissage de l’exposition tenue dans l’aérogare de l’Aibd, «l’aéroport s’est lancé dans une démarche de promotion de la culture et de l’art sénégalais. Et après l’exposition que nous avons réalisée en décembre dernier avec les statues du célèbre sculpteur sénégalais, Ousmane Sow, c’est au tour des Msad de venir exposer l’ensemble de leurs œuvres. Nous avons donc, ici, une quinzaine d’œuvres exposées dans l’aérogare, pour d’abord égayer la zone et montrer aux passagers un environnement sympathique et culturel. Mais aussi et surtout, promouvoir l’art et la culture sénégalais et contribuer au rayonnement des réalisations des Msad et à les faire connaître davantage dans le monde entier». Sur les perspectives de ce partenariat avec les Msad, M. Mary d’indiquer que cette exposition va durer jusqu’au 31 mars. «Nous espérons ainsi qu’à travers cette exposition, les Sénégalais et les passagers connaitront mieux cet établissement et que cela contribuera à amener plus de visiteurs et certainement des acheteurs aux tapisseries de Thiès.»
A sa suite, le Directeur général des Msad, Aloyse Ndam Diouf, est revenu sur le partenariat entre sa structure et Las, pour dire qu’il entre dans le cadre de la promotion des Msad. Il explique : «Les Manufactures ont gagné en notoriété à travers le monde avec leurs œuvres d’art qui sont éparpillées un peu partout notamment au niveau des Palais royaux et présidentiels, mais elles manquent un peu de moyens de promotion.» A l’en croire, «pour aller faire une promotion à l’étranger, les coûts sont exorbitants et les moyens dont nous disposons ne nous permettent pas d’engager une promotion à l’étranger. Et c’est pourquoi cette vitrine de l’aéroport constitue pour nous une opportunité de présenter nos œuvres aux voyageurs qui passent par l’aéroport pour aller à l’étranger ou qui viennent en visite au Sénégal. Et pour nous, c’est un moment très favorable où le Sénégal est sur la sellette avec la campagne pour la Présidentielle du 24 février 2019.»
Revenant sur l’importance des œuvres exposées, il renseigne que c’est la dernière collection en stock aux Msad. «C’est une collection qui a été lancée il y a bientôt deux ans et tissée par une quinzaine de jeunes de la nouvelle promotion formée aux Msad et que nous venons de recruter. Ils ont eu à réaliser une dizaine de tapisseries parmi cette collection-là, en plus des anciens qui sont là-bas.» Et de se réjouir, «il y a du sang neuf aux Manufactures, qui permet de booster un peu la production». Il pense toutefois qu’«il est bon de produire mais il est mieux de vendre les produits pour permettre aux Msad de mieux vivre de leur art».

nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here