PARTAGER

Dans le cadre de l’animation de sa plateforme culturelle, Aérog’Art/Sunu thiossane, Limak-Aibd-Summa (Las), gestionnaire de l’aéroport Dakar Blaise Diagne, accueille une trentaine d’œuvres du peintre Soly Cissé depuis le 1er septembre. Une exposition qui va se poursuivre jusqu’au 31 octobre au niveau de l’aérogare.

Après les œuvres du sculpteur Ousmane Sow et les tapisseries des Manufactures des arts décoratifs (Msad) de Thiès, Limak-Aibd-Summa (Las), gestionnaire de la plateforme aéroportuaire, Dakar Blaise Diagne ouvre son espace à l’artiste peintre Soly Cissé. Une nouvelle exposition qui entre dans le cadre de la plateforme culturelle de Las lancée depuis décembre 2018 et dénommée Aérog’Art/Sunu thiossane. Une trentaine d’œuvres du peintre Soly Cissé sont ainsi exposées dans les halls de l’aéroport depuis le 1er septembre. Une exposition qui va se poursuivre jusqu’au 31 octobre. «C’est une initiative pour participer au rayonnement de l’art sénégalais, mais aussi au développement économique de l’industrie culturelle en faveur de ses acteurs», a expliqué le directeur général de Las, Xavier Mary, hier, en marge de la cérémonie de vernissage. Il ajoute : «Cette exposition, c’est tout simplement la poursuite de notre politique culturelle et de notre démarche de promotion de l’art et de la culture sénégalaise. L’aéroport est un vecteur idéal pour faire connaître les artistes sénégalais et la culture sénégalaise. Et donc, nous avons l’immense honneur d’accueillir les œuvres de Soly Cissé pour la troisième édition de Aérog’Art. Nous pensons que son exposition va marquer notre volonté de faire connaître la culture sénégalaise. Nous allons continuer sur cette lancée.»
Dans ce cadre, il annonce que Las se prépare pour la Biennale prévue l’année prochaine. De l’avis du M. Mary, «la promotion touristique et la culture sont liées». «Les touristes qui viennent découvrir un pays, de passage de l’aérogare soit à l’arrivée soit au départ, découvrent notre culture, mais en même temps les œuvres de l’artiste Soly Cissé. C’est tout à fait logique parce que les touristes ont plutôt vocation d’aller quelque fois à la plage ou dans des lieux touristiques du Sénégal. Et ce n’est pas forcément là-bas qu’ils vont rencontrer systématiquement l’art sénégalais et nous voulons contribuer à cette découverte par cette exposition», explique le patron de Las. A sa suite, l’artiste-peintre sénégalais Soly Cissé de signaler que «c’est une première pour moi d’exposer dans un aéroport et cela fait partie de mes expériences d’artistes. C’est un autre défi et je trouve intéressant surtout sur ce lieu qui est important pour les voyageurs, les Sénégalais pour la culture. Et cela fait partie des initiatives culturelles à saluer et à encourager pour le futur». Au-delà, le peintre, diplômé de l’Ecole nationale des beaux-arts de Dakar dont il est sorti major de sa promotion, qui expose un peu partout dans le monde, a plaidé pour la construction d’un musée d’art contemporain au Sénégal pour «conserver» les artistes disparus. «Ils méritent d’être conservés parce que ce sont des trésors culturels et ils ont réalisé des choses dans ce pays. Ils ont beaucoup fait dans ce pays et ce sont des gens qui méritent d’être dans un musée d’art contemporain sénégalais qui doit exister et que l’on doit construire pour conserver toutes les œuvres des vieux artistes décédés. Un musée est très important dans un pays.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here