PARTAGER

Les Manufactures sénégalaises des arts décoratifs (Msad) de Thiès tiennent une exposition en hommage au Président Senghor au Monument de la renaissance africaine. A travers cette exposition, les Msad reviennent sur le discours inaugural de la Manufacture nationale de tapisserie (Mnt) prononcé par feu Léopold Sédar Senghor en 1966. Ce, pour faire connaître les objectifs qui ont été à l’origine de la création des manufactures sénégalaises.

Une vingtaine de belles tapisseries embellissent la grande salle du Monument de la renaissance africaine où a lieu l’exposition organisée par les Manufactures sénégalaises des arts décoratifs (Msad) de Thiès. A côté de chaque tapisserie figure un extrait du discours de Léopold Sedar Senghor lors de l’inauguration, le 4 décembre 1966, de la Manufacture nationale de tapisserie (Mnt). Parmi les œuvres, il y avait Tengo du nègre, Couple royale, La femme assise, Légende bleue, Confidence etc. Des pièces qui sont en parfaite cohésion avec la poésie de Senghor, révèle Abdou Diouf, responsable de l’atelier des Msad de Thiès. A travers cet acte, les Manufactures sénégalaises des arts décoratifs (Msad) de Thiès rendent hommage au feu Président poète. L’exposition dont le vernissage a eu lieu vendredi passé se tient depuis le 20 décembre dernier au Monument de la renaissance africaine et prendra fin le 14 janvier.
Elle rentre dans le cadre de l’exposition annuelle que les Msad de Thiès organisent chaque année au Monument de la renaissance depuis 2016. «Il se trouve que cette année, nous avons rendu hommage au Président Léopold Sedar Sen­ghor, en utilisant des extraits de son discours le jour de l’inauguration des manufactures sénégalaises», a confirmé Aloyse Diouf, directeur général des Manufactures sénégalaises des arts décoratifs de Thiès. C’est important, selon lui, pour que ceux qui aiment les arts ou ceux qui ne connaissent pas les manufactures puissent, à travers ce discours, connaître les objectifs qui ont été à l’origine de la création des Manufactures sénégalaises, ce que le Président Senghor a voulu en faire. «Je pense qu’en lisant le discours, nous nous rendons compte de sa dimension visionnaire. Pour nous, les Manufactures sont en train de rayonner à travers le monde parce que nous avons un patrimoine important qui se trouve diversifié à travers le monde», se glorifie-t-il. C’était important également pour eux du fait que plus de 50 ans après, ils puissent contextualiser ce que le Prési­dent Senghor a voulu faire à travers les Manufactures sénégalaises.
Pour Demba Faye, directeur de Cabinet du ministère de la Culture et de la communication, en initiant cette exposition, ils ont voulu faire découvrir la démarche utilisée par le Pré­sident Senghor et les objectifs qui ont été à l’origine de la création de la Manu­facture nationale de tapisserie. Aussi, ajoute M. Faye, ces extraits mis à côté des tapisseries créent un dialogue entre l’œuvre d’art majeure et son défunt protecteur.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here