PARTAGER

«L’exposition sur le message de l’Islam d’Oman», organisée par l’ambassade du Sultanat d’Oman, a été inaugurée avant-hier au Grand Théâtre de Dakar par le ministre de la Promotion des investissements, des partenariats et du développement des téléservices de l’Etat, Mme Khoudia Mbaye. Initiative de Abdullah Al-Amri, ambassadeur du Sultanat d’Oman à Dakar, cette exposition cherche à promouvoir les valeurs de tolérance, de compréhension et de coexistence pacifique inhérentes à la religion de l’islam à travers la riche culture du sultanat.

Le Sultanat d’Oman a toujours été engagé dans les échanges interculturels, c’est fort de ce constat que la promotion du message de l’Islam dans le monde est comme un devoir pour le pays. L’exposition que présente Oman à Dakar est presque consacrée à la tolérance, au dialogue inter-religieux et plonge le spectateur à la découverte du quotidien de l’Oman moderne. On peut ainsi entrevoir les différentes facettes de la société auxquelles les touristes n’ont normalement pas accès. L’exposition donne des informations générales et explique les éléments de base de l’islam. Les différents panneaux ornant la salle illustrent les thèmes de la compréhension, de la tolérance envers d’autres communautés religieuses établies en paix dans le Sultanat, ainsi que le rôle des femmes dans la vie politique omanaise.
La ministre Khoudia Mbaye est revenu sur l’importance du message de cette exposition, et de la proximité de la pratique de l’islam entre les deux pays : «Ici l’islam que nous avons est un islam tolérant, un islam confrérique et il est important d’expliquer le choix de l’islam à nos enfants à travers ce type d’exposition.»
Quant au directeur de l’exposition, M. Mohamed Al Mameeri, qui est aussi conseiller scientifique du ministre du Waqf (Ndlr : donation faite à perpétuité par un particulier à une œuvre d’utilité publique), il a ajouté : «Cette exposition a pour objectif de rendre sa grandeur et son expansion mondiale à l’islam.»
Cette exposition présente des ateliers de travail sur l’art décoratif et la calligraphie arabe qui est la belle écriture, l’art de bien former les caractères manuscrits des versets du Coran. D’autres activités aussi auront lieu durant cette exposition, comme des conférences sur la tolérance et des séances de chants, afin d’offrir un large aperçu sur le Sultanat.
Le choix du Sénégal pour abriter cette édition de 2018 témoigne des bonnes relations qui existent entre le Sénégal et Oman, et des similitudes religieuses entre les deux pays. Ce que confirme Abdullah Al-Amri, ambassadeur du Sultanat d’Oman, qui qualifie le Sénégal de «pays frère».
La cérémonie d’ouverture a été marquée par des chants religieux et d’un court documentaire qui explique la laïcité et la libre pratique de différentes religions comme celle des chrétiens orthodoxes, qui sont une minorité vivant en harmonie avec les populations musulmanes. On a également noté la présence de plusieurs représentants de missions diplomatiques et d’organisations internationales.
L’exposition tente d’effacer les clichés négatifs entachant l’image surtout des pays du Golfe, liée injustement au terrorisme ou à l’extrémisme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here