PARTAGER

Le président de la République a procédé à l’inauguration de la première usine de fabrication de carreaux céramiques du Sénégal, installée à Sindia. L’entreprise Twyford ceramics, qui est une multinationale chinoise, est le propriétaire de cette entreprise dont la capacité de production dépasse 30 mille mètres carrés par jour, emploie plus de 1 100 jeunes Sénégalais. Ainsi, indique le Président Macky Sall, l’industrialisation demeure une des meilleures mamelles de l’émergence de notre pays. Il entend faire du Sénégal un des pôles industriels majeurs au sein de la Cedeao, qui est un marché commun de 400 millions de consommateurs, en attendant la mise en place de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zleca) qui va concerner plus d’un milliard de consommateurs africains.
«Le développement industriel n’arrive jamais par accident dans un pays. Notre pays est aujourd’hui sur la bonne voie, celle de la transformation de la structure de l’économie avec le retour d’une croissance forte, durable et inclusive», soutient le chef de l’Etat.
A en croire le Président, avec les ressources énergétiques du Sénégal attendues à partir de 2022 et le choix stratégique du Plan Sénégal émergent (Pse), le pays devient de plus en plus industriel.
Le Président Sall félicite Twyford ceramics d’avoir porté son choix sur le Sénégal, afin d’y implanter cette gigantesque unité industrielle, «la plus importante en Afrique sub-saharienne en termes d’investissements et de capacités de production après les réalisations faites au Ghana, en Tanzanie et au Kenya». «Ma satisfaction est d’autant plus importante que cette usine de fabrication de carreaux de sol et de carreaux de mur d’un investissement de près de 80 millions de dollars participe à la mise en place d’un écosystème de la construction et à l’émergence d’une filière Btp low cost au moment où je lance le programme des 100 mille logements au Sénégal», déclare-t-il. Avant de préciser que «le Sénégal est prêt à accueillir les investisseurs chinois dans le domaine industriel, de la logistique tout comme il le fait pour les autres pays». Le président de la République souligne que «déjà en 2018 et jusqu’à l’installation de cette nouvelle usine, les importations de carreaux utilisés dans la construction étaient évalués à 78 mille 850 tonnes par an, représentant une valeur de près de 30 milliards de francs Cfa. Aujourd’hui, avec une capacité installée de 55 mille m2 de carreaux par jour, l’usine Twyford ceramics va couvrir quasiment tous les besoins du marché local». Et mieux, dit-il aux responsables de l’usine : «Vous pourrez satisfaire la demande en partie de la sous-région.»
C’est pourquoi invite-t-il le «gouvernement à porter une attention sur la protection de l‘entreprise créatrice d’emplois, mais aussi de revenus pour le pays, afin que la concurrence malsaine ne perturbe pas son développement. Et je viens d’inviter les promoteurs à investir aussi dans les autres aspects du bâtiment, notamment ce qui a trait aux sanitaires et tout ce qui, en définitive, contribuera à abaisser les coûts du logement au Sénégal».
Près de 95% des intrants de cette usine, selon lui, «sont produits localement, notamment le granite dans la région de Kédougou, mais également le sable de kaolin et l’argile ici dans la région de Thiès».
Auparavant, Thierno Diagne, maire de Sindia, a rappelé que «cet événement constitue l’aboutissement d’un travail collectif considérable entrepris depuis l’année 2017 par les populations locales, les responsables de la société Twyford, les représentants de l’Etat. En acceptant l’installation de cette usine dans notre commune, nous nous inscrivons résolument dans la politique du chef de l’Etat pour la promotion de l’emploi des jeunes. Ce faisant, nous avons bien voulu contribuer modestement à votre politique de lutte contre le chômage, l’exode rural et surtout l’émigration clandestine. Ainsi, plus de 1 000 jeunes y travaillent sans compter les emplois indirects».
Quant à la partie chinoise, le Pdg de Twyford s’est félicité de la réalisation du projet. Pour lui, le Sénégal importe pour des millions de dollars des carreaux, et aujourd’hui une bonne partie de ces matériaux sera désormais produite ici. Le Pdg a également assuré que s’ils parviennent à avoir une réussite avec l’usine, ils vont augmenter leurs investissements dans d’autres domaines.
Même son de cloche du côté de Son Excellence Zhang Xun, ambassadeur de Chine au Sénégal, qui a magnifié la coopération sino-sénégalaise. Selon lui, l’usine Twyford Sénégal est financée par deux entreprises de fabrication de céramiques bien connues en Chine et classées parmi les premières au monde dans l’industrie des céramiques. «Actuel­lement, sa production journalière atteint plus de 50 mille m2. Après son lancement officiel, l’usine créera plus de 1 500 emplois directs locaux et près de 6 millions de dollars d’impôts par an à l’Etat, tout en promouvant l’industrialisation et la localisation de la production de céramiques au Sénégal. De plus, ses produits seront exportés vers la Guinée, la Gambie, la Mauritanie et le Mali ainsi que d’autres pays de la sous-région», prédit l’ambassadeur de Chine au Sénégal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here