PARTAGER

Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) et l’ambassade d’Israël au Sénégal se sont engagés à accompagner la fabrication locale de visières. Dans un communiqué conjoint, il est expliqué que ces visières sont «destinées à la protection des personnels de santé engagés dans la mise en œuvre de la riposte nationale à la pandémie du Covid-19». Le document explique que l’Unicef et Israël «en collaboration avec le Collectif SN3DCOVID19, appuient cette démarche innovante d’impression 3D de visières de protection, en mettant à disposition des filaments Pla, matière première nécessaire à la réalisation desdites visières». D’après le communiqué, «c’est un programme qui prévoit la fabrication d’un premier lot de 20 000 exemplaires pour équiper les personnels de santé et aider à leur protection qui est mis en œuvre». En outre, les auteurs du document renseignent qu’un «premier lot d’une centaine de visières a été remis au ministère de la Santé et de l’action sociale lors d’une cérémonie qui a servi de cadre pour une démonstration de l’impression par la technologie 3D par le Collectif SN3DCOVID-19». Concernant SN3DCOVID19, ils expliquent que c’est «une initiative portée par un collectif de scientifiques, d’ingénieurs, de techniciens, de gestionnaires, d’acteurs de la Société civile et de startuppeurs qui gère ce programme et imprime les visières dans son atelier». Ladite initiative, informe le communiqué, est «lancée en avril 2020 pour participer à la dynamique nationale de lutte contre le Covid-19 au Sénégal» avec comme objectif de «promouvoir le prototypage local et la fabrication d’équipements en utilisant des approches d’impression 3D en Afrique de l’Ouest». Se réjouissant de cette collaboration, la représentante de l’Unicef a souligné l’importance de ce programme dans le contexte actuel. «L’Unicef est heureux de s’associer avec l’ambassade d’Israël et soutenir le collectif SN3DCOVID19 dans ce programme important de fabrication locale de visières. Nous le faisons au moment où la chaîne d’approvisionnement mondial fait face à une certaine tension due à la forte demande en intrants. Les initiatives et innovations portées au niveau local, et notamment par les jeunes, doivent être encouragées afin de renforcer la protection des personnels de santé pour faire face au Covid-19», a souligné Silvia Danailov dans le communiqué. Embouchant la même trompette, l’ambassadeur d’Israël au Sénégal a magnifié cette collaboration soutenant que cette initiative de fabrication de visières est portée par de «jeunes professionnels sénégalais hautement qualifiés, avec des idées innovantes».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here