PARTAGER

Les marques d’allégeance à Wade et par ricochet, à son fils Karim, ne cessent de pleuvoir au sein du Pds. La volonté de marginaliser les frondeurs continue de se faire sentir, avant de faire adouber officiellement le Prince héritier Karim Wade.

Le Département de Pikine du Parti démocratique Sénégalais regroupant trois (3) fédérations, issues de 16 communes, s’est retrouvée en Assemblée générale hier dimanche à la mairie de Ndiaga Niang sise à Thiaroye /mer pour examiner l’ordre du jour suivant, apporter leur soutien aux dernières décisions prises par le Secrétaire général Me Abdoulaye Wade.
Dans un communiqué publié à l’issue de la rencontre, les militants des différentes communes se félicitent, entre autres, «de la décision prise par le Secrétaire général national pour réorganiser le Secrétariat national avec une nouvelle équipe plus dynamique». La preuve en est, pour eux, le fait de «moderniser le parti pour le rendre plus attractif, en y associant les jeunes, les femmes et les militants de base». Il y a également le fait, pour eux, d’avoir inclus dans cette nouvelle structure, un «nombre très important de responsables du département de Pikine, dont Bara Gaye, Premier secrétaire général adjoint».
Les militants du Pds de Pikine ont pris également en compte «les nouveaux enjeux et défis auxquels le pays est confronté (chômage des jeunes, inondations, pauvreté, mobilité urbaine, bradage des ressources naturelles (Pétrole, Gaz, Zircon, or etc.)» et pour lesquels ils estiment que seul le Pds, sous la houlette de leur Secrétaire général Abdoulaye Wade, et de son fils Karim, «constitue la seule alternative pour abréger la souffrance des Sénégalais, restaurer la démocratie au Sénégal et redresser la situation économique du pays face à ce régime finissant».
Par étonnant dans ces conditions, de lire que l’Ag de Pikine a dénoncé et condamné «très fermement le comportement de certains hauts responsables qui tentent de saborder le parti. A ceux-là nous leurs demandons de revenir à de meilleurs sentiments pour le triomphe du Sopi». Sans avoir besoin de les citer, tout le monde aura compris qu’étaient visés les membres du trio composé de Oumar Sarr, Coordonnateur national du parti, limogé, ainsi que El Hadj Amadou Sall, et Babacar Gaye, ainsi que tous ceux qui les soutiennent dans le parti. C’est pour éviter un quelconque ralliement à leur cause que d’ailleurs, les libéraux de Pikine ont lancé un appel «aux militants, militantes, mouvements de soutien, sympathisants des fédérations du département de Pikine, pour unifier leurs forces pour relever ensemble les défis majeurs».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here