PARTAGER

Depuis 2007, la gestion de l’émigration clandestine est un véritable casse-tête pour les pouvoirs qui se sont succédé au Sénégal. Wade y a été confronté au même titre que Macky Sall aujourd’hui. La différence est qu’à présent, les informations circulent beaucoup plus vite… Et l’on a fini par comprendre que ce n’est pas nécessairement la précarité qui pousse ces jeunes à prendre la mer. Les mirages de l’Eldorado ont plusieurs formes. Et ceux qui décident de pleurer les naufragés en instituant une journée de deuil virtuelle pourraient «en même temps» offrir aux décideurs des solutions pour arrêter l’hémorragie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here