PARTAGER
Fadel Barro

«Nous avons beaucoup de satisfaction à l’issue de cette journée marathon, beaucoup de fierté d’appartenir à cette jeunesse agressive qui cherche chaque jour à conquérir de nouveaux espaces citoyens afin de faire évoluer sa démocratie. Nous regrettons le fait que le débat entre les candidats avec Sunuvote n’ait pas pu se faire. Le Cnra n’a pas voulu accompagner l’aspiration de la jeunesse sénégalaise, de ses bloggeurs, de ses activistes pour une démocratie calme, apaisée et participative. Malgré tout, vous avez vu depuis 9h (hier) les jeunes étaient là pour interagir avec les candidats. Finalement, on n’a pas pu avoir tous les candidats. Mais à l’échelle de l’histoire et de notre démocratie, c’est une grande première qu’on ait pu commencer avec deux candidats. Le candidat Issa Sall qui avait toute sa bonne volonté, au dernier moment, a été très honnête en nous disant qu’il ne pouvait plus venir du fait des évènements de Tamba counda et qu’il avait deux jours de retard sur son programme. Ce qui fait qu’il ne pouvait pas être à Dakar aujourd’hui (hier). Il a proposé de le faire par vidéo-conférence et a même dépêché une équipe technique pour ça. Mais c’est
«Nous avons beaucoup de satisfaction à l’issue de cette journée marathon, beaucoup de fierté d’appartenir à cette jeunesse agressive qui cherche chaque jour à conquérir de nouveaux espaces citoyens afin de faire évoluer sa démocratie. Nous regrettons le fait que le débat entre les candidats avec Sunuvote n’ait pas pu se faire. Le Cnra n’a pas voulu accompagner l’aspiration de la jeunesse sénégalaise, de ses bloggeurs, de ses activistes pour une démocratie calme, apaisée et participative. Malgré tout, vous avez vu depuis 9h (hier) les jeunes
étaient là pour interagir avec les candidats. Finalement, on n’a pas pu avoir tous les candidats. Mais à l’échelle de l’histoire et de notre démocratie, c’est une grande première qu’on ait pu commencer avec deux candidats. Le candidat Issa Sall qui avait toute sa bonne volonté, au dernier moment, a été très honnête en nous disant qu’il ne pouvait plus venir du fait des évènements de Tamba counda et qu’il avait deux jours de retard sur son programme. Ce qui fait qu’il ne pouvait pas être à Dakar aujourd’hui (hier). Il a proposé de le faire par vidéo-conférence et a même dépêché une équipe technique pour ça. Mais c’est
nous quiavons décliné parce que nous avons estimé qu’il fallait mettre tous les candidats sur le même pied. Le candidat Idrissa Seck et sa coalition avaient confirmé. Au dernier moment, on a pu apprendre qu’ils n’ont pas pu venir à cause d’aléas qu’ils expriment. Au total, cela été une bonne expérience démocratique, citoyenne. L’idéal, c’est qu’à l’issue de cette journée que les jeunes aillent voter avec enthousiasme. Qu’ils votent non pas sur la base d’ethnie, des appartenances identitaires souvent nuisibles à la stabilité mais sur la base de programmes.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here