PARTAGER

Les divergences ne sont pas que dans la lune ou dans le jour de fête. Les plus compliquées sont dans le marchandage du mouton. Et Dieu sait qu’il y en a à gogo. Mais les poches ne sont pas si fournies. Pour un mouton, il faut avoir un mou ton devant les vendeurs qui haussent le ton et le prix à l’abordage. Tout risque malheureusement d’aller à la marmite et le lendemain sera bouillant pour ceux qui feront du xarou (suicide) rien que pour le xar (mouton).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here