PARTAGER

Le pire évité de justesse à Mbayène Peul, un village dans la commune de Fandène, dans la région de Thiès, où une vive tension règne, ce mercredi 4 novembre, avec des habitants qui, la plupart des éleveurs et cultivateurs, très remontés et armés de coupe-coupe, se sont opposés à la délimitation de leurs terres, accusant la mairie d’être de connivence avec les promoteurs privés, informe le site emedia.
«Qu’est-ce-que nous allons faire s’ils clôturent le marigot ? Si on demande une audience, le maire ne nous répond même pas. Nous sommes prêts à tout», martèle Ndèye Adja Ba, leur porte-parole.
De leur côté, les autorités municipales assurent que ces populations ne seront pas déguerpies. Martial Dione, Secrétaire municipal de Fandène, reconnaît avoir fait usage de son arme pour dissuader les populations. Joint par la Rfm, il ajoute que ces terres ne sont pas confisquées mais, il s’agit simplement pour le promoteur d’implanter un projet agricole en partenariat avec les populations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here