PARTAGER

La région de Fatick a enregistré son premier cas autochtone testé positif au Covid-19 dimanche dernier dans la commune de Diakhao Sine. En vue de circonscrire la maladie dans cette localité située à 18 km au nord-est de la capitale régionale, le gouverneur Seynabou Guèye a donné des instructions fermes pour que la dernière capitale du royaume du Sine soit mise en quarantaine.

Le tout premier cas autochtone positif au coronavirus dans la région de Fatick a été enregistré dimanche dernier à Diakhao Sine, une commune du département de Fatick. Il s’agit d’un homme âgé de 43 ans, vendeur de téléphones portables à Dakar d’où il est revenu le jeudi dernier sans autorisation, à bord du véhicule d’un gendarme. Ressentant des maux de tête, le sieur en question s’était rendu le samedi au niveau du centre de santé de la localité pour consulter un médecin. Lequel lui a fait un prélèvement dont les tests ont révélé, le dimanche soir, qu’il est positif au Covid-19. Informé desdits résultats, le patient a été par la suite acheminé au Centre de traitement des épidémies (Cte) de l’hôpital régional de Fatick où il est actuellement pris en charge.

Dès hier matin, le gouverneur de Fatick, après avoir tenu une réunion d’urgence du Comité régional de gestion des épidémies (Crge), s’est rendu au Centre hospitalier régional pour s’enquérir davantage de l’état de santé du malade. De là, Seynabou Guèye a annoncé que la mesure phare qui a été retenue lors de cette réunion du Crge, et qui vise à circonscrire la maladie, est de confiner tout Diakhao en faisant en sorte que, désormais, personne ne puisse entrer ni sortir du chef-lieu de la commune éponyme, en vue de répertorier de manière exhaustive toutes les personnes avec lesquelles ce patient a été en contact. A en croire toujours Mme le gouverneur, la famille du patient a été sécurisée et les cas contacts qui sont pour le moment au nombre de 29 seront envoyés dans un réceptif hôtelier de la place pour leur prise en charge.

Après avoir vivement salué le travail des professionnels de la santé, le chef de l’Exécutif régional a, une fois de plus, invité les populations au respect strict des mesures édictées par les autorités étatiques, notamment l’interdiction du voyage interurbain.

Il faut dire que cette situation a fini d’installer la stupeur dans la dernière capitale du royaume du Sine où les populations, d’après une source contactée sur place, se sont terrées chez elles toute la journée d’hier en s’interrogeant sur ce qui pourrait leur arriver dans les tout prochains jours. Cette peur est d’autant plus légitime que le gars, à son arrivée, selon la même source, s’est rendu dans pas mal de maisons et que son épouse, elle, n’a pas arrêté d’aller au marché depuis lors.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here