PARTAGER

Les populations du Niombato ont actuellement le sourire aux lèvres. Leurs soucis d’accéder à des soins bucco-dentaires viennent d’être dissipés par l’Ong espagnole Dentistas sobre ruedas (Dsr) qui a construit à Missirah, dans la commune de Toubacouta, une académie dentaire d’une valeur de 78 millions de francs Cfa et dont l’inauguration a été effectuée dimanche dernier.

L’accès aux soins bucco-dentaires est en passe d’être un pari gagné dans le Niombato, avec la mise sur pied d’une académie dentaire à Missirah, dans la commune de Toubacouta. Cette infrastructure d’une valeur de quelque 78 millions de francs Cfa a été construite par une Ong espagnole dénommée Dentistas sobre ruedas (Dsr). Ainsi semble s’être réalisé un rêve du président de Dsr, Alfonso Jaume Campomar, qui a révélé dimanche dernier, lors de la cérémonie d’inauguration de cette structure sanitaire, que «quand nous sommes venus en 2007 au Sénégal pour la première fois avec un camion clinique, je n’avais jamais imaginé que cette aventure folle d’aller de village en village avec une clinique mobile pour offrir des services d’odontologie dans des coins où jamais un dentiste n’a travaillé finirait par se matérialiser dans ce lieu où nous nous sommes rencontrés aujourd’hui». Dans la foulée, M. Campomar s’est félicité du fait que son équipe et lui aient pu contribuer sensiblement à l’amélioration de la santé des populations locales. Ce qui, au cours de l’année 2019, s’est traduit, selon lui, par la réalisation de 1 700 actes dentaires, 1 286 extractions, 346 obturations et le don en vue de 20 prothèses dentaires. En dehors des services d’odontologie, cette structure, à en croire toujours le président de Dsr, offre aussi des services de médecine générale, d’optique etc.
Venu prendre part à cette inauguration, le conseiller spécial du président de la Répu­blique en matière d’énergie, Boubacar Mbodj, qui a aussi servi de facilitateur pour la réussite de ce projet, s’est, à l’instar de ses prédécesseurs, fortement réjoui de la construction d’une telle infrastructure. Laquelle, à ses yeux, cadre parfaitement avec la volonté du chef de l’Etat Macky Sall de faire en sorte que l’ensemble des Sénégalais puissent accéder à des services sociaux de base comme la santé, l’électricité, l’eau, entre autres.
Par ailleurs, M. Mbodj a souhaité que ce centre puisse servir à un maximum de Sénégalais, notamment aux insulaires. Non sans insister sur sa pérennisation, à la suite de Dr Ahmed Bouya Ndao, médecin-chef du district de Sokone.
Le communiqué de presse remis aux journalistes à l’occasion de cette cérémonie a renseigné que «le centre de 150 m2, construit sur un terrain fourni par les autorités locales, comprend cinq équipements dentaires complets, à savoir une salle de rayon X avec Radiovisiographie (Rvg), une salle d’attente, des salles de bain avec douche, un entrepôt, une salle des machines avec purificateur d’eau, un laboratoire prothétique entièrement équipé et, à l’extérieur, une cuisine et plusieurs tentes servant de salle à manger et de dortoirs pour les volontaires».
L’objectif principal de ce projet est, selon la même source, «de créer un centre de soins de santé (dentaire, médical) capable de mener à bien toutes les activités de Dsr, en plus d’offrir des cours de formation (cours de troisième cycle, master, recyclage) aux professionnels sénégalais, et donc de favoriser le développement socio-sanitaire local». Dans le cadre du volet formation de cette académie, «le projet bénéficie du soutien du département de santé bucco-dentaire du ministère de la Santé du Séné­gal, ainsi que des Univer­sités de Grenade et Cheikh Anta Diop, avec lesquelles un accord est en cours pour de futurs échanges et, en même temps, pour permettre d’établir une implication continue auprès de Dsr et la première académie dentaire du Sénégal», a encore informé le communiqué.
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here